Anne Parillaud : "Pour préparer Nikita, je me suis très vite retrouvée clocharde dans le métro"

Anne Parillaud

L'actrice Anne Parillaud était l'invitée de Jacques Pessis dans l'émission Les Clefs d'une Vie.

À 30 ans, ce rôle a changé sa carrière. En 1990, Anne Parillaud joue le rôle de Nikita dans le film de Luc Besson, une prestation qui lui vaudra le César de la meilleure actrice.

Invitée de l'émission Les Clefs d'une Vie sur Sud Radio, elle est revenue, au micro de Jacques Pessis, sur la préparation intense qu'elle a suivi pour ce rôle.

"C'était plus étrange que douloureux, a expliqué Anne Parillaud. Je ne connaissais pas mon personnage. Pendant un an et demi, je me suis entraînée sans avoir lu le scénario, sans connaître le personnage de Nikita, parce que Luc Besson ne voulait pas. Il voulait que je sois entraînée dans différents domaines. Pour moi, c'était comme un puzzle dont j'allais réunir les morceaux. J'apprenais les arts martiaux, les armes, un savoir-vivre. À travers tout ça, j'essayais de définir une enveloppe de personnage, que j'ai reçu seulement 15 jours avant le tournage."

 

"J'ai adoré cette exploration. Il m'a aussi exilée dans une usine désaffectée où je vivais absolument toute seule, dans l'état où on retrouve Nikita au début du film, en Seine-Saint-Denis. J'avais cinq francs, à l'époque, pour manger. Il fallait que je me débrouille. Il m'a vraiment mise dans les conditions d'un personnage comme Nikita. Je prenais le métro, parce que c'est là où il faisait chaud, où j'étais bien. On devient très vite clochard. C'est intéressant, au niveau de l'étude humaine, de voir à quel point j'ai rapidement oublié que c'était pour la préparation d'un film et à quel point la chute d'un être humain est rapide. Donc je me suis très vite retrouvée clocharde dans le métro. Je me souviens être passée devant trois clochards, assis dans cette station de métro, et avoir les trois qui me regardent et qui ont fait la réflexion 'Mais qu'est-ce qu'elle est laide et sale celle-là !' D'un seul coup, j'ai eu un recul sur moi et je me suis dit 'Mais dans quel état je suis !'. J'avais tout oublié, je ne me lavais plus. Mais j'ai adoré parce que ça a été une exploration d'actrice, mais aussi une exploration humaine."

Écoutez le podcast de l'émission Les Clefs d'une Vie, présentée par Jacques Pessis

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio