Qu’est-ce que le point H ? La réponse de Brigitte Lahaie

Brigitte Lahaie
Toutes les réponses de Brigitte Lahaie à vos questions les plus (p)osées !

Les hommes ont une certaine inquiétude, voire une gêne, lorsque leur partenaire va explorer leur zone anale. Malheureusement les inhibitions rendent cette partie de leur anatomie souvent insensible ou désagréable au toucher. 

Le point H, que l’on nomme aussi le point P, pour « prostate », est une zone hautement érogène que l’on stimule par voie anale. Elle est souvent taboue car de nombreux hommes confondent pratique et orientation. Rappelez-vous, l’attirance pour un sexe définie l’orientation sexuelle et non la pratique. Aimer se faire pénétrer par une femme n’atteste absolument pas d'une tendance homosexuelle. 

Mes conseils pour explorer son point H 

Comme toute expérience sexuelle nouvelle, mieux vaut y aller progressivement. Pour certains hommes, la caresse des fesses est déjà toute une histoire. Ensuite, la caresse de la zone périnéale passe mieux si les testicules sont stimulés en même temps. Reste à introduire doucement un doigt, bien lubrifié, de préférence lors du coït. 

Au début, les sensations peuvent être légèrement désagréables. Mais petit à petit le plaisir peut se faire ressentir. La stimulation peut être superficielle, par des pressions douces sur le périnée, entre le scrotum et l’anus. Mais elle peut vraiment être plus profonde, avec un doigt ou un objet. Ce type de caresse favorise parfois l’érection chez un homme un peu en panne. 

Certains jouets intimes sont maintenant tout à fait étudiés pour stimuler le point H. La pénétration doit se faire progressivement, l’objet ira titiller la prostate. Cette zone très sensible provoque des sensations particulièrement voluptueuses. Certains hommes affirment même que leur jouissance est plus intense, plus profonde, plus longue que lors d’une pénétration vaginale. 

Découvrir son point H, c’est enrichir sa sexualité 

Cette zone particulière est souvent comparée au point G. Mais, comme pour ce dernier, il n’y a pas de règles absolues. Il est vraiment dommage que cette stimulation soit assimilée à une pratique homosexuelle parce que cela éloigne beaucoup d'hommes hétérosexuels de cette jouissance. La zone anale permet à tous les hommes de découvrir d’autres sensations et cela enrichit réellement leur sexualité. Par ailleurs, elle se révèle efficace pour des éjaculateurs précoces qui apprennent à ressentir des sensations voluptueuses orgasmiques sans éjaculer. 

Pour résumer, il y a en fait deux points sensibles : le premier, en surface, qui peut être stimulé avec un doigt et l’autre, plus profond, qui touche la prostate. 

Des massages prostatiques sont même réalisables avec un peu d’expérience. La sensation se diffuse dans tout le bassin et cette jouissance se compare à une jouissance vaginale. L’orgasme par pénétration serait, lui, plus proche d’un orgasme clitoridien. Mais les comparaisons entre hommes et femmes ne valent que ce qu’elles valent… 

Brigitte Lahaie

Les rubriques Sudradio