Le freckling, une tendance amoureuse expliquée par Brigitte Lahaie

Les vacances font partie des moments privilégiés pour rencontrer quelqu’un. Et cette été vous avez peut-être entendu parlé du freckling pour s’amuser sans s’engager...

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

Le terme provient du mot anglais « freckles » qui signifie « tâches de rousseur ». Or, les tâches de rousseur apparaissent aux premiers rayons de soleil pour disparaître dès l’automne. Ainsi le freckling c’est une relation qui débute l’été et qui se termine dès la rentrée pour se retrouver l'été suivant. Parfois, les partenaires peuvent rester en contact par les réseaux sociaux entre les deux. Cette aventure estivale n’engage à rien. Pas question de prolonger l'histoire jusqu'à l'automne ou de s'appeler pour Noël. Il s'agit juste d'une liaison de quelques semaines, réitérable.

De la difficulté de s’engager

Déjà en 1978, un film américain de Robert MULLIGAN évoquait ce genre d’amourette et le joli film abordait bien toutes les difficultés amoureuses que cela induit. Son titre est assez évocateur : « Same time, next year » !

En tout cas, cette nouvelle tendance traduit bien les difficultés actuelles à s’engager. Même si grâce aux nouvelles technologies, les amants ont la sensation d’être encore en lien, l’idée est de se quitter avant de s’attacher. Mais vous le savez autant que moi, ce qui est possible en théorie, ne l’est pas forcément dans la vie et rien ne garantit une réciprocité. L’un ou l’autre des partenaires risque de se retrouver plus accroché et donc de souffrir vraiment. Le deal d’origine est alors faussé.

… au déni de la relation !

Si l’été est sans nul doute la meilleure période pour vivre une sexualité plus libre, il ne faut pour autant jamais oublier que sexe et cœur ne sont pas aussi séparés qu’on le voudrait ! Chacun peut vivre les aventures qu’il désire mais des relations sexuelles qui durent quelques semaines sont déjà le début d’une relation et donc de sentiments. Pourquoi dès lors se sentir obligé de faire comme s’il n’y avait rien que du sexe et que c'était totalement anodin de se quitter durant des mois pour se retrouver l’été d'après ?

Mon conseil : si vous avez "frecklisé" tout l'été, la rentrée peut être le moment de faire un point avec l’autre pour voir si, de retour dans son quotidien, la situation lui convient toujours aussi bien. Car à moins d’être chacun déjà en couple, il me semble que pratiquer le freckling est plus frustrant qu’épanouissant.

Brigitte Lahaie