Faire marcher l’imaginaire de son ou sa partenaire, les conseils de Brigitte

Rien de tel pour exciter son partenaire que de lui faire imaginer quelque chose quelques heures en avance. Cet échange provoque une excitation en amont, un pré-préliminaire en quelque sorte…

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

Il existe de multiples manières de provoquer ce petit choc émotionnel. Par exemple, lors d’un dîner chez des amis, vous échangez un propos que seul votre couple peut comprendre. Ou sous la table, vous laisser votre main caresser la cuisse de votre partenaire. Bien sûr, un coup de fil ou un texto sur son lieu de travail pour lui dire que vous avez envie de faire la fête de vos sens le soir-même est toujours efficace. Vous pouvez même envoyer une image explicite.

 

Le pouvoir des mots sur l'imaginaire érotique

Si les images érotiques provoquent en effet une excitation immédiate dans la plupart des cas, elles laissent moins de place à l’éveil d’un imaginaire érotique commun que les mots. Prenez l'habitude de vous écrire. Quelques phrases suffisent. Vous pouvez par exemple dès le matin provoquer le choc en glissant un petit mot doux glissé sur son pare-brise avant qu’il ne parte au travail ou encore la petite culotte que vous aviez porté la veille dans la poche de sa veste accompagné d’un message (même si cela pourrait très bien se passer de mot, je suis d’accord). Les hommes eux auront toutes les chances de réussir à éveiller les sens de leur partenaire en envoyant une liste de tout ce qu’ils rêveraient de faire à leur amante le soir, en la retrouvant.

Un autre stratège qui marche bien : pas de relations sexuelles volontairement pendant trois ou quatre jours, voire plus selon la fréquence de vos rapports habituellement, avec la promesse d’une folle nuit d’amour à l'issue de cette période d'abstinence. Et ce soir-là, ce sera alors l’apothéose. À condition bien sûr que durant ce temps de latence, vous ayez été très romantiques, tendres et que vous ayez privilégié une bonne intimité.

Brigitte Lahaie