Et si le coït était une question de géométrie ? Les conseils de Brigitte Lahaie

Ce fameux kama-sutra avec ses cent positions… Voire plus ! Tout le monde en parle mais peu de personnes l’ont vraiment lu. En réalité, il ne s’agit pas réellement d’un ouvrage sexologique ni d’un recueil de positions sexuelles, plutôt d’un livre sur l’art d’aimer.

Thumbnail

J’aime bien l’idée que chaque femme doit trouver chaussure à son pied. Le kama-sutra considère qu’il y a trois sortes de verges, les petites, les moyennes et les grosses. Suivant la largeur du vagin et les goûts de sa propriétaire, l’amant devra être plus ou moins bien membré. Car quoiqu’on en dise, la taille du pénis a une importance relative.

Ensuite, changer de temps en temps de posture afin de ne pas tomber dans la routine est préférable évidemment. Mais il y a une autre raison essentielle de varier les positions : cela permet de stimuler des zones différentes du vagin ou de donner d’autres sensations au pénis.

Les positions du plaisir féminin 

Retenez tout d’abord qu’il y a trois endroits plus particulièrement sensibles chez la femme. Le clitoris bien sûr, la zone où se situe le fameux point G - qui est en fait la racine du clitoris, à quelques centimètres en profondeur sur la face avant du vagin - et enfin, le col de l’utérus qui lui se trouve tout au fond du vagin. 

Ainsi, trois sortes de positions procurent plus ou moins de plaisir aux femmes.

- Pour le clitoris, privilégiez les positons qui facilitent sa stimulation. Toutes celles qui mettent en contact les deux pubis. Mais aussi celles  où la femme se trouve sur son partenaire.

- Pour le point G, la femme doit se pencher en arrière mais la levrette est également indiquée.

- Enfin pour le col de l’utérus, plus la pénétration sera profonde plus le plaisir sera intense.

Pour une meilleure compréhension de cette géométrie variable, observez une coupe anatomique du sexe féminin. Néanmoins ne sous-estimez pas la position du missionnaire qui permet de nombreuses adaptations. Notamment une pénétration plus ou moins profonde suivant le degré d’élévation des cuisses de la femme.

Les positions du plaisir masculin 

Le missionnaire peut aussi se transformer en un véritable étau pour le pénis lorsque les jambes restent collées. Les sensations pour l’homme seront ainsi décuplées. Les hommes aiment sentir les contractions du vagin. Toutes les positions avec les jambes serrées ou celles qui permettent à la femme de bouger le bas-ventre leur plaisent beaucoup. La levrette est sans nul doute la position favorite des hommes pour cette raison certes mais aussi parce qu’ils peuvent pénétrer profondément leur partenaire tout en admirant le spectacle de leur sexe en pleine action.

Et surtout rappelez-vous que tout ça est un jeu ! Testez, riez et retournez-vous dans tous les sens. Vous n’atteindrez pas forcément la jouissance mais vous aurez gagné en complicité ! 

Brigitte Lahaie