single.php

Ukraine : "l’Occident est en guerre contre la Russie"

Par Jean Baptiste Giraud

Comment va évoluer la guerre en Ukraine, plus d’un an après le début des hostilités ? Pour en parler, le géopolitologue Alexandre Del Valle et l’éditeur Slobodan Despot étaient les invités d’André Bercoff sur Sud Radio le mardi 7 mars dans "Bercoff dans tous ses états".

Alexandre Del Valle et Slobodan Despot
Alexandre Del Valle et Slobodan Despot, invités d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Le monde est toujours impacté par ce pavé jeté le 22 février 2022 en Ukraine par Vladimir Poutine. Un pavé dont les ondes de choc secouent le monde entier. Etat des lieux de la situation du conflit avec Alexandre Del Valle et Slobodan Despot.

Ukraine : "une frappe nucléaire n’impliquerait pas forcément une réaction nucléaire occidentale"

Bien malin qui pourrait prédire comment va évoluer la guerre en Ukraine. Pour Alexandre Del Valle, "si les Russes employaient l’arme tactique nucléaire en Ukraine, il y a plusieurs scénarios, même si cela ne frappe pas un pays de l’OTAN. Une frappe nucléaire qui ne touche pas l’OTAN n’implique pas forcément une réaction nucléaire. Cela peut entraîner une réponse conventionnelle. Cela a été dit, on pourrait s’attendre à une réponse conventionnelle massive visant à détruire la flotte russe en Mer noire et anéantir une partie de l’armée russe, en Ukraine".

La grande question, actuellement, serait plutôt de savoir comment les Russes réagiraient face à une réaction occidentale. "Même les grands spécialistes ne le savent pas" précise le géopolitologue. Slobodan Despot s’interroge quant à lui sur le fait de savoir "si d’autres puissances que l’Ukraine vont ouvertement entrer en jeu", en allant un cran au-dessus de la "simple" co-belligérance. Et d’illustrer son propos par le fait que depuis le début de la guerre, les Etats-Unis ont injecté plus de 120 milliards de dollars dans le conflit, soit le double du budget militaire de la Russie.

"Le sang qui coule est ukrainien"

"C’est une guerre de perception. Pour des raisons stratégiques et diplomatiques, les Occidentaux préfèrent dire qu’ils ne sont pas en guerre avec la Russie. En revanche, les mêmes Occidentaux mettent en garde la Chine contre le fait que si elle devait fournir une quelconque aide militaire à la Russie, on considèrerait que la Chine est en co-belligérance" ajoute Slobodan Despot. D'après ce dernier, il ne faut pas se faire d’illusion : "l’Occident est aujourd’hui en guerre contre la Russie, sauf que le sang qui coule est ukrainien".

Pour Alexandre Del Valle, l’engagement occidental en Ukraine est comparable… à la cuisson des homards. "Pour ne pas l’affoler, on le met dans de l’eau très tiède au début, qui chauffe. Et à la fin il crame. C’est pareil. Parler de livraison de char ou d’avion était inenvisageable au début du conflit. Maintenant, c’est possible. Certains Etats sont prêts à le faire. Ce serait très maladroit de nous l’avouer tout de suite. Mais nous sommes déjà en guerre" conclut le géopolitologue.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
14H
13H
12H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/