single.php

Islamisme fondamentaliste : les exposer au grand jour, c’est prendre le risque d’être menacé

Comment l’islamisme fondamentaliste a-t-il pris racine en France ? Peut-on encore lutter contre ce poison ? Pour en parler, Florence Bergeaud-Blackler, était l’invitée d’André Bercoff sur Sud Radio le lundi 27 mars dans "Bercoff dans tous ses états" pour son livre "Le Frérisme et ses réseaux, l’enquête" publié aux éditions Odile Jacob, accompagnée de son avocat, Thibault de Montbrial.

Florence Bergeaud-Blackler
Florence Bergeaud-Blackler, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Peut-on parler de l’islamisme fondamentaliste et des Frères musulmans en France et en Europe ? Non, explique l’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler, auteur d’un nouveau livre sur la question. Elle subit aujourd’hui des menaces de mort.

"Quasiment pas de travaux sur l’islamisme en Europe"

De nombreux ouvrages ont été écrits sur l’islamisme. "Mais il n’y a quasiment pas de travaux qui traitent de l’islamisme en Europe, et du frérisme en particulier. C’est une enquête que j’ai débutée il y a trente ans. Il faut pas mal d’années pour comprendre comment pensent les frères. Et quand je dis les frères, cela va bien plus loin que la confrérie des Frères musulmans. Cette dernière a formé un certain nombre d’individus qui travaillent pour cette confrérie, pour son plan. Leur étendue est très grande. Quand ils s’installent dans les années 90, ils vont prendre des salles de prière, dégager ceux qui y sont, et imposer peu à peu leur façon de voir l’islam : un islam fondamentaliste", explique l’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler sur Sud Radio.

Véritable spécialiste de la question, cette dernière rappelle que les "frères sont les seuls qui veulent l’instauration du califat mondial, c’est-à-dire la société islamique mondiale". "C’est un système d’action, ce n’est pas une école théologique. C’est un système qui doit mettre en marche et ériger une grande marche des musulmans dans le monde entier", ajoute Florence Bergeaud-Blackler. "Le frérisme est né dans les années 60 en Europe sur les campus d’un deal entre étudiants de différentes branches, qui ne pouvaient pas rentrer chez eux", lance-t-elle.

Du procès d’incompétence aux menaces de mort

Le livre de Florence Bergeaud-Blackler est paru le 23 janvier 2023. Les problèmes sont arrivés ensuite. "Lorsque vous êtes dans une stratégie de conquête, mais encore dans un rapport du faible au fort, d’une part, votre stratégie de développement se fait par l’entrisme, et d’autre part, cela implique de rester dissimulé le plus longtemps possible. Aux yeux des Frères musulmans, ce livre extrêmement bien documenté, a l’immense inconvénient de les exposer", explique son avocat Thibault de Montbrial. 

Dans la foulée de la publication, les Frères musulmans ont tenté d’allumer des "contre-feux", d’après lui. "Le procès en incompétence pour disqualifier l’auteur du livre. Puis, la disqualification par le procès en idéologie. Ensuite, des accusations plus graves, comme l’islamophobie. Et c’est la bascule vers les menaces de mort", ajoute l’avocat. "Pour en arriver là, il faut avoir transgressé un certain nombre de choses. Et sur ces questions là, nous ne sommes plus qu’une poignée à travailler dessus. En raison des intimidations et des coupures de budgets de recherche", conclut Florence Bergeaud-Blackler.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
02H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/