Dimitri Casali : "L'armée française, c'est la méritocratie à l'état pur"

L'historien Dimitri Casali, spécialiste de Napoléon et auteur de nombreux ouvrages, était l'invité de "Philippe David dans tous ses états".

Dimitri Casali
Dimitri Casali, invité de Philippe David dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Dimitri Casali publie un nouveau livre : "Histoire de l'armée française - De la guerre de Cent Ans à nos jours" (Éditions Ring).

 

Dimitri Casali : "Il y a un malaise sociétal sur le rapport du peuple français à son armée"

Dimitri Casali avait du mal à trouver un auteur pour ce livre. Comment cela se fait-il ? "J’ai écrit 40 ouvrages depuis 12 ans, je n’ai aucun problème pour trouver un éditeur. Et sur ce thème-là, l’histoire de l’armée française, cela fait dix ans que je le propose aux plus grandes maisons, que ce soit Flammarion, Larousse ou Albin Michel, et tout le monde refuse, parfois avec des petits sourires narquois. Et ceci explique bien des choses, même sur le malaise sociétal qui existe en France sur le rapport du peuple français à son armée.

L’armée française est celle qui a remporté le plus de victoires du Moyen Age à nos jours, c’est Winston Churchill qui a dit ça. Pendant 40 ans, l’image de l’armée française avait même été négative du fait de certains partis politiques. Rappelons que les Verts réclament la fin du défilé du 14 juillet pratiquement chaque année. Et la guerre en Ukraine nous rappelle, nous remet les pendules à l’heure."

"Aujourd’hui, on a une armée réduite à l’os"

"Il y a une notion de base que tous nos présidents de la République ont oubliée : c’est l’armée qui crée la puissance de la France. Aujourd’hui, on a 116.000 hommes dans l’armée de terre. Vous vous rendez compte, Napoléon envoyait 5 fois l’armée française d’aujourd’hui ! Aujourd’hui, on a une armée réduite à l’os, c’est le chef de l’état-major des armées qui le dit", a déclaré Dimitri Casali.

"L’armée française, c’est la méritocratie à l’état pur. Elle permet à des gens, même ceux qui ont fait de la prison, de se réinsérer dans la société. C’est une première dans l’histoire militaire du monde, on ne voit pas ça dans l’histoire des autres pays", a poursuivi l'historien.

"Lors de la Seconde guerre mondiale, on avait des généraux complètement inconséquents"

Le 14 juillet 1939, l’armée française défile sur les Champs-Élysées, on dit que c’est l’armée la plus puissante au monde. Un an plus part, c’est la Wehrmacht qui défile sur les Champs-Élysées. "On ne s’en est jamais remis. Le malaise du peuple français envers son armée date de cette époque, plus les guerres de décolonisation, d’Indochine et d’Algérie. Et c’est une erreur. Les soldats français se sont battus d’une manière héroïque. On a eu 100.000 morts entre mai et juin 1945. Tout simplement, on avait des généraux complètement inconséquents, complètement stupides. On avait organisé une ligne Maginot défensive parce que le sacrifice de la guerre de 1914-1918 avait été tel qu’on voulait désormais uniquement du pacifisme, et ça a été une erreur fondamentale de l’armée française", a commenté Dimitri Casali.

 

À lire aussi :

Cliquez ici pour écouter l’invité de Philippe David dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h30 dans "Bercoff dans tous ses états" Sud Radio.