single.php

La réforme de l’assurance-chômage aura-t-elle un effet sur l’emploi ?

 L’assurance-chômage. Depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, ce sujet connaît sa troisième réforme. Cette fois-ci, c’est Gabriel Attal, le Premier ministre, qui est chargé de la porter. Aura-t-elle un effet sur l’emploi ? Assurance-chômage : "un acharnement" du gouvernement La durée d’indemnisation de l’assurance-chômage est passée de 24 à 18 mois. Pourtant les comptes […]

Denis Gravouil, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Denis Gravouil, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

 L’assurance-chômage. Depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, ce sujet connaît sa troisième réforme. Cette fois-ci, c’est Gabriel Attal, le Premier ministre, qui est chargé de la porter. Aura-t-elle un effet sur l’emploi ?

Assurance-chômage : "un acharnement" du gouvernement

La durée d’indemnisation de l’assurance-chômage est passée de 24 à 18 mois. Pourtant les comptes sont au vert. Pour Denis Gravouil, membre du bureau confédéral de la CGT en charge de la protection sociale, il s’agit d’un acharnement. "Il y a un acharnement pour des raisons budgétaires. Le gouvernement cherche de l’argent partout sauf là où il y en a. Aujourd’hui un chômeur sur trois est indemnisé" explique-t-il sur Sud Radio.

"Il y a un discours dominant qui pense que les chômeurs sont des feignants et qu’ils vivent grassement de l’assurance-chômage. Il faut juste se rappeler qu’un chômeur sur trois est indemnisé, et sur ceux qui sont indemnisés, 40% vivent sous le seuil de pauvreté. C’est tout le contraire d’être un privilégié. Comme si les gens avaient choisi de vivre avec 600 ou 700 euros par mois. Ce gouvernement est juste incapable de créer des emplois", ajoute-t-il.

"Il n’y a pas d’emploi pour tout le monde"

Pour Denis Gravouil, la vérité c’est qu’il n’y a pas d’emploi pour tout le monde, "à cause de mauvais choix économiques". "Plutôt que de les assumer et de changer de politique, on tape sur les chômeurs une nouvelle fois. Il y a des choses à faire : pour investir, pour prévoir l’avenir, pour répondre aux besoins, et s’assurer qu’un maximum de personnes aient un emploi stable, à défaut de petits boulots" précise-t-il.

"Il y a les superprofits et des inégalités qui se creusent. Et leurs victimes préférées, ce sont les pauvres et les chômeurs. C’est de cela qu’il s’agit. En réalité, en alignant sur l’Allemagne les conditions de l’assurance-chômage, on fait exploser le taux de pauvreté. C’est ce qui est en train de se passer de façon très nette" conclut-il sur Sud Radio.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’Alexis Poulin dans son intégralité en podcast.

Retrouvez l’invité d’Alexis Poulin chaque vendredi à 13h dans “Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/