single.php

"La contestation du scrutin de Jean-Luc Mélenchon est une dérive dangereuse" affirme Olivier Faure

Par Aurélie Giraud

Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste et député de Seine-et-Marne, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Olivier Faure Jean-Luc Mélenchon
Olivier Faure interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 4 juin 2024, dans “L’invité politique”.

Olivier Faure revient notamment sur les dernières déclarations de Jean-Luc Mélenchon.

Olivier Faure dénonce un "nouveau dérapage incompréhensible" de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon indique que LFI allait déposer une demande de commission d'enquête sur le déroulement des élections en France. Il explique en avoir "marre des électeurs radiés dans les quartiers populaires", "marre des professions de foi non distribuées", "marre des bulletins de vote non livrés". Il ajoute "ils nous ont roulés deux fois". Sous-entendu, les élections ont été volées en 2017 et 2022 . "Les élections de 2017 et 2022 n'ont pas été volées. Elles ont été réalisées dans des conditions que personne ne peut contester" affirme Olivier Faure. "On a le droit de s'interroger sur l'organisation d'un scrutin, il aurait pu le faire. Ce qui est dramatique, c'est de laisser penser que ce serait une manipulation, dirigée contre le seul parti de la France Insoumise. Ce qui n'a aucun sens".

Pour Olivier Faure, "c'est à nouveau un dérapage incompréhensible" de Jean-Luc Mélenchon. "Nous devons toutes et tous, ensemble, défendre la démocratie. Si on commence à expliquer qu'il y a un problème démocratique et que ces élections sont truquées, que nous sommes dans une situation où un parti en particulier est visé, comment allons-nous attirer les Françaises et les Français aux urnes ? On crée de la défiance vis-à-vis de ce qui est une exception dans le monde. Nous sommes dans un des rares pays à pouvoir voter librement, exprimer un choix. Ce jour là nous avons tous le même pouvoir. C'est essentiel de le rappeler et ne pas laisser peser le moindre doute".

"La contestation du scrutin est une dérive dangereuse"

Jean-Luc Mélenchon ressemble-t-il de plus en plus à Donald Trump ? "Trump est plutôt de droite extrême, quand Jean-Luc Mélenchon est de la gauche radicale" nuance Olivier Faure. "Mais il y a des gens qui de part et d'autre de l'échiquier politique jouent avec les allumettes". Croyant que son parti est persécuté, ne se rapproche-t-il pas du complotisme ? "Anticipant d'éventuels résultats qui ne seraient pas ceux auxquels ils aspirent, il est déjà en train de préparer un argumentaire pour dire que ce serait tout simplement parce qu'il y a eu, à tel ou tel endroit, des professions de foi qui ne seraient pas arrivées, des bulletins pas distribués. C'est absurde".

Olivier Faure reconnaît que "c'est la même contestation, a priori ou a posteriori, d'un scrutin" que Donald Trump. "Laisser penser qu'il existe le moindre doute sur une élection démocratique en France est une dérive dangereuse. Parce que ça laisse penser aux Français que nous ne soyons plus en démocratie et que les jeux seraient truqués. Les jeux ne sont pas truqués et on peut regretter les résultats".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
17H
16H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/