single.php

"Emmanuel Macron devra réfléchir à démissionner s'il n'a pas de majorité absolue" affirme Louis Aliot

Par Aurélie Giraud

Louis Aliot, maire RN de Perpignan, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Louis Aliot
Louis Aliot, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 24 juin 2024, dans “L’invité politique”.

Élections législatives, programme du RN, lettre d'Emmanuel Macron aux Français : Louis Aliot a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"S'il n'a pas de majorité absolue, Emmanuel Macron devra réfléchir à démissionner"

Si le 8 juillet le Rassemblement National est majoritaire à l'Assemblée, le RN ne demandera pas la démission d'Emmanuel Macron, affirme Louis Aliot. "Puisque nous serons majoritaires, nous serons dans les institutions et Jordan Bardella sera nommé Premier ministre". Marine Le Pen a déclaré que s'il y a une crise politique, il n'aura pas d'autre choix. "Avec une majorité relative, la vraie question se pose à lui : qui nommerait-il à Matignon ?". "Sans majorité absolue, la France devient ingouvernable".

Emmanuel Macron a promis dans sa lettre d'agir jusqu'en 2027. Il n'est pas question pour lui de quitter la présidence. Si le président de la République n'a pas de majorité claire, doit-il démissionner ? "Oui, vu sa popularité, vu la situation du pays, je pense qu'il devra se poser la question. Il passera les Jeux Olympiques et il devra réfléchir à la question", estime Louis Aliot.

Louis Aliot : "Bien sûr que j'accepterais d'être ministre !"

Peut-on devenir Premier ministre, gérer la France quand on n'a dirigé aucune administration, aucune collectivité, aucune entreprise ? Pour Louis Aliot, "ça s'appelle le suffrage universel !" "La démocratie, c'est ça ! L'ensemble du peuple peut devenir le chef du gouvernement". Par ailleurs, le maire de Perpignan "n'a aucun doute" sur la capacité de Jordan Bardella à gouverner. "Un gouvernement, c'est aussi une équipe, une administration. Le Premier ministre est le capitaine de l'équipe qui va gouverner la France demain".

Louis Aliot accepterait-il d'être ministre ? "Oui bien sûr ! Quand on a fait comme moi presque 30 ans de politique, et qu'on a défendu des idées qui, aujourd'hui, sont majoritaires en France, c'est un grand honneur de pouvoir les faire appliquer". Quel ministère aimerait occuper le maire de Perpignan ? "Je ne sais pas. Quand vous êtes maire, vous touchez à tout". Sur la possibilité du ministère de l'Intérieur, il souligne que "sur ces sujets-là, j'aurai mon mot à dire je l'espère !" "En matière d'expérience de terrain, j'ai des constatations qui devront être mises en place".

Abattage : "La règle, c'est l'étourdissement. L'exception, c'est pour celles et ceux qui ne peuvent pas faire autrement"

L'abattage rituel sans étourdissement serait finalement conservé par le Rassemblement national. "La règle, c'est l'étourdissement", explique Louis Aliot. "L'exception, c'est pour celles et ceux qui ne peuvent pas faire autrement. Et permettre l'importation de viande qui sont abattues dans le cadre de l'abattage rituel". Sinon, "un certain nombre de compatriotes seront obligés de vivre ailleurs pour des histoires d'étourdissement".

Pour lui, "il faut prendre le problème dans son ensemble, des conditions d'élevage aux conditions d'abattage". "Prenons l'ensemble de la chaîne, faisons tout pour limiter la souffrance animale. Mais ne faisons pas, là aussi, une théorie générale qui interdise des choses auxquelles beaucoup de gens sont attachés".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/