single.php

Agriculture : pour Jean Lassalle, "il n'y a aucune confiance à avoir"

Par Jean Baptiste Giraud

Les agriculteurs manifestent actuellement dans toute la France pour exprimer leur colère contre les politiques écologiques contradictoires et le manque de subventions. Pour en parler, Alexis Poulin reçoit Jean Lassalle, président de Résistons !

Jean Lassalle, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Jean Lassalle, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

Pour Jean Lassalle, le gouvernement est actuellement confronté à une profonde crise du monde agricole. Les pouvoirs publics ont du mal à démontrer qu’ils entendent les revendications, tout en maintenant l’ordre face à des mobilisations violentes. Ont-il vraiment compris les demandes du monde agricole ?

Jean Lassalle : "il n’y a aucune confiance à avoir"

Le gouvernement est-il à la hauteur de la colère du monde agricole ? "Je ne leur fais confiance sur rien" explique Jean Lassalle, le président de Résistons !, à l’antenne de Sud Radio. "A leur décharge, le problème agricole ne date pas d’aujourd’hui. Il y a tant d’années que nous faisons fausse route. Je fais partie d’une génération de lâches. Nous avons tout laissé faire. C’est très profond comme crise" ajoute-t-il, estimant qu’il n’est pas possible de faire confiance à la classe dirigeante.

"Je demande solennellement que les députés, les sénateurs, se rendent à la rencontre des paysans. Je l’ai fait et je n’ai pas toujours été accueilli comme je le voulais. Mais il se passe quelque chose" lance Jean Lassalle. "Il n’y a aucune confiance à avoir. Je veux dire aux manifestants de ne pas arrêter, de continuer pacifiquement. L’esprit qui règne dans ces rassemblements est excellent. Il y a une énorme dignité" précise-t-il.

"Il est temps de poser ce dossier sur la table"

Mais d’où vient le problème ? De l’Europe ? "Il a été interdit de parler pendant d’une dizaine d’années à l’Assemblée nationale des contacts qu’avait l’Union européenne pour mettre en place le Mercosur et tous les marchés internationaux. On ne peut pas dire qu’on ne savait pas les dangers. Ce qui arrive aux agriculteurs, c’est très exactement ce que nous écrivions. Nous savions. Et c’est d’autant plus difficile que nous savions" regrette Jean Lassalle.

Ce dernier de s’interroger sur sa participation aux élections européennes, avec son mouvement Résistons !. "Le problème, c’est qu’il faut deux millions d’euros. Est ce que l’on peut imaginer, dans ce qui se fait de mieux théoriquement en matière de démocratie, qu’il faille deux millions d’euros pour faire une liste aux européennes ? C’est honteux" conclut-il sur Sud Radio.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’Alexis Poulin dans son intégralité en podcast.

Retrouvez l’invité d’Alexis Poulin chaque vendredi à 13h dans “Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
07H
06H
23H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/