single.php

Ligue Europa: Aubameyang ne s'arrête plus

"Aubameyang, c’est LE joueur": Depuis son arrivée à l’OM, Jean-Louis Gasset a tout fait pour mettre son avant-centre dans les meilleures conditions et en a été récompensé par une avalanche de buts, huit en cinq matches avant d'aller jeudi à Villarreal en 8e de finale retour de Ligue Europa.

CHRISTOPHE SIMON - AFP

"Aubameyang, c’est LE joueur": Depuis son arrivée à l’OM, Jean-Louis Gasset a tout fait pour mettre son avant-centre dans les meilleures conditions et en a été récompensé par une avalanche de buts, huit en cinq matches avant d'aller jeudi à Villarreal en 8e de finale retour de Ligue Europa.

Un but contre le Shakhtar Donetsk, un doublé contre Montpellier, un but encore face à Clermont puis deux nouveaux doublés coup sur coup contre Villarreal et Nantes: s'il y a bien un joueur qui bénéficie de l'"effet Gasset", c'est Aubameyang.

"+Auba+ c'est LE joueur. Dans toutes les équipes, il y a LE joueur. Vous le mettez là où il aime être et après vous construisez l'équipe autour", a résumé le nouvel entraîneur marseillais dimanche après la victoire difficilement arrachée contre Nantes grâce à deux éclairs du Gabonais.

"C'est la personne qui nous fait bien jouer, qui marque les buts et qui si il faut travailler revient travailler. C'est la générosité même. Je le répète, c'est le joueur de l'effectif", a-t-il ajouté.

Pierre-Emerick Aubameyang marque un pénalty contre Villarreal lors du match aller de 16e de finale de Ligue Europa au stade Vélodrome à Marseille le 7 mars 2024.

Pierre-Emerick Aubameyang marque un pénalty contre Villarreal lors du match aller de 16e de finale de Ligue Europa au stade Vélodrome à Marseille le 7 mars 2024.

CLEMENT MAHOUDEAU - AFP

Quelques jours plus tôt, Gasset, qui assure depuis son arrivée à Marseille n'avoir fait que des choses très simples, avait un peu détaillé la méthode utilisée avec l'ancien attaquant d'Arsenal et de Barcelone.

"Il aime certaines situations et certains placements et c'est là qu'on le met. Après, l'adresse, le sens du but, la générosité, il l'a. Il fallait juste le mettre là où il aime être. Et en une séance, il a compris que je le connaissais par coeur", a-t-il expliqué.

Sur le terrain, l'effet est en tous cas spectaculaire et l'OM a retrouvé un attaquant véloce, efficace et plein de confiance, capable de tirer vers le haut un groupe qui va mieux depuis un mois.

- Salaire, contrat et Sanchez -

"On le voit tous les jours à l’entraînement. C’est très impressionnant. Il continue d’exceller. On est contents pour lui et on espère pour le groupe qu’il va continuer", a ainsi raconté le jeune défenseur Bamo Meïté dimanche.

Aubameyang marque le deuxième but de Marseille lors du match de Ligue 1 contre Nantes au stade Vélodrome le 10 mars 2024.

Aubameyang marque le deuxième but de Marseille lors du match de Ligue 1 contre Nantes au stade Vélodrome le 10 mars 2024.

CHRISTOPHE SIMON - AFP

"C'est un joueur spécial. Il nous fait gagner, il marque des buts incroyables... On a besoin de lui et de ses buts. Et c'est un bon mec", a ajouté mercredi l'attaquant Ismaïla Sarr, lui aussi en pleine forme.

La série actuelle du Gabonais a par ailleurs fait oublier un début de saison étrange, où une première série de buts inscrits en rafale en novembre et décembre avait camouflé plusieurs semaines de disette et un langage corporel parfois douteux.

Chez les supporters, dont certains restent mitigés aujourd'hui encore, il lui était alors reproché pèle-mêle son salaire, un contrat de trois ans jugé exagéré pour un joueur de son âge (bientôt 35 ans), et le fait de ne pas être Alexis Sanchez, qui avait époustouflé le Vélodrome la saison dernière.

Mais Aubameyang a donc répondu avec des buts, des buts et encore des buts, au point de figurer parmi les tous meilleurs attaquants européens de la saison.

Avec 23 buts inscrits toutes compétitions confondues (agrémentés de huit passes décisives), l'avant-centre marseillais n'est ainsi devancé que par une poignée de super-stars, Harry Kane (Bayern Munich, 36), Kylian Mbappé (Paris SG, 34), Erling Haaland (Manchester City, 29) et Lautaro Martinez (Inter Milan, 25).

Jeudi à Villarreal, après le 4-0 du match aller, la priorité ne sera peut-être pas de se ruer à l'attaque. Mais avec sa forme du moment, Aubameyang pourrait bien faire encore grimper son total.

AFP / Villareal (Espagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/