single.php

Ligue des champions: la désillusion italienne

Dans le sillage de l’Inter Milan, vice-championne d’Europe 2023 renversée par l’Atletico Madrid, le football italien est tombé de haut: il n’aura aucun représentant en quarts de la Ligue des champions alors qu’il en avait trois il y a tout juste un an.

JAVIER SORIANO - AFP

Dans le sillage de l’Inter Milan, vice-championne d’Europe 2023 renversée par l’Atletico Madrid, le football italien est tombé de haut: il n’aura aucun représentant en quarts de la Ligue des champions alors qu’il en avait trois il y a tout juste un an.

Tout un symbole: meilleur buteur du Championnat d'Italie, Lautaro Martinez a précipité l'Inter dans un goufre en expédiant son tir au but dans les tribunes du Metropolitano.

Plus tôt, dans le temps réglementaire (76e), Marcus Thuram, seul face à Jan Oblak, a trop enlevé sa reprise et manqué l'occasion de mettre KO l'Atletico, alors éliminé.

Martinez (23 buts en championnat) et Thuram (10 buts et autant de passes décisives pour ses débuts en Serie A) incarnent depuis août l'Inter triomphante, celle qui survole la saison 2023-24 avec 16 points d'avance sur son premier poursuivant, l'AC Milan.

Mercredi soir, l'Argentin et le Français n'ont pas réussi à tirer de son mauvais pas leur équipe, présentée avant ce match retour comme l'une des meilleures d'Europe, si non la meilleure, au regard de son style de jeu et de ses statistiques (13 victoires en autant de matches disputés en 2024).

"L'Inter n'a pas joué comme elle sait jouer: elle n'a pas fait aucun pressing et elle n'est pas allée vers l'avant", a asséné l'ancien entraîneur de l'AC Milan, Fabio Capello.

L'entraîneur de l'Inter Milan Simone Inzaghi lors du 8e de finale retour de la Ligue des champions contre l'Atletico Madrid le 13 mars 2024 à Madrid

L'entraîneur de l'Inter Milan Simone Inzaghi lors du 8e de finale retour de la Ligue des champions contre l'Atletico Madrid le 13 mars 2024 à Madrid

Thomas COEX - AFP

Simone Inzaghi s'est sans surprise montré beaucoup moins dur avec son équipe: "A ce niveau, ce sont les détails qui font la différence, nous avons eu trois occasions qui auraient dû nous permettre de nous qualifier", a relevé l'entraîneur intériste.

"C'est une désillusion, a-t-il reconnu, mais j'ai rappelé à mes joueurs qu'on avait joué huit matches en Ligue des champions sans en perdre un seul".

- Naples et la Lazio en souffrance -

Inzaghi a beau positiver, l'élimination de son équipe fait désordre: depuis qu'elle avait malmené Manchester City (1-0) en finale de la Ligue des champions 2023 en juin dernier à Istanbul, l'Inter faisait partie des prétendants au titre suprême 2024.

Alors que l'Inter, l'AC Milan -éliminé cet année dès la phase de poules- et Naples avaient atteint les quarts de la C1 en 2023, la Serie A est parmi les cinq grands championnats la seule absente un an plus tard à ce même stade de la compétition.

Si l'Inter a raté son match retour, Naples, championne en titre, et la Lazio, vice-championne 2023, sont en souffrance depuis août.

L'attaquant nigérian de Naples Victor Osimhen et son coéquipier danois Jesper Lindstrom après une occasion de but ratée face au FC Barcelone le 12 mars 2024 à Barcelone

L'attaquant nigérian de Naples Victor Osimhen et son coéquipier danois Jesper Lindstrom après une occasion de but ratée face au FC Barcelone le 12 mars 2024 à Barcelone

Josep LAGO - AFP/Archives

Le Napoli n'a certes pas à rougir de son élimination face au FC Barcelone, mais son nul à domicile à l'aller (1-1) est l'un des rares points positifs d'une saison où il a déjà connu trois entraîneurs et a très vite perdu tout espoir de conserver son titre de champion.

Même constat pour la Lazio qui, distancé en Serie A (9e), a battu le Bayern Munich dans son Stade olympique à l'aller (1-0) avant de sombrer en Bavière (3-0).

Alors qu'elle a toujours la meilleur coefficient UEFA cette saison, l'Italie doit maintenant espérer que ses quatre équipes encore en lice en Ligue Europa (AC Milan, AS Rome, Atalanta) et Ligue Europa Conférence (Fiorentina) poursuivent leur périple européen.

Cette première place lui donnerait un cinquième billet pour la C1 nouvelle version.

Avec l'Inter, l'AC Milan (2e), la Juventus (3e), la surprise Bologne (4e), voire la Roma (5e), l'Italie pourra nourrir quelques ambitions européennes... dans quelques mois

AFP / Rome (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
13H
12H
11H
09H
08H
07H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/