single.php

L1: Paris repart de l'avant sur un flamboyant triplé de Mbappé

Un spectaculaire triplé de Kylian Mbappé a permis au Paris SG de renouer avec la victoire dimanche pour la 26e journée de Ligue 1 à Montpellier (6-2), creusant un peu plus l'écart en tête.

Pascal GUYOT - AFP

Un spectaculaire triplé de Kylian Mbappé a permis au Paris SG de renouer avec la victoire dimanche pour la 26e journée de Ligue 1 à Montpellier (6-2), creusant un peu plus l'écart en tête.

Les Parisiens gagnent enfin après trois matchs nuls contre Rennes (1-1), Monaco (0-0) et Reims (2-2). Ils ont désormais 12 points d'avance sur Brest et 13 sur Monaco, leurs poursuivants qui ont tous deux concédé le nul ce weekend. Montpellier est 14e avec 26 points, un seul devant le premier barragiste Nantes.

Elles paraissent loin, les turbulences liées à la gestion de Kylian Mbappé, dont l'entraîneur Luis Enrique a rogné le temps de jeu en championnat depuis qu'il a annoncé son départ cet été à ses dirigeants - officiellement pour "s'habituer à jouer" sans lui.

Cette fois, le technicien espagnol a titularisé sa superstar et lui a fait disputer l'intégralité du match. Il ne l'a pas regretté: Mbappé, capitaine en l'absence de Marquinhos, a porté son équipe, pour son 200e match avec le PSG en Ligue 1.

Il a d'abord marqué un but dans un angle impossible, servi par son copain Randal Kolo Muani (22e, 2-0), profitant peut-être de l'inexpérience du gardien Dimitry Bertaud, qui remplaçait Benjamin Lecomte absent.

- Chef d'oeuvre -

L'international sud-coréen Kang-in Lee (d) devant le milieu de Montpellier Téji Savanier, le 17 mars 2024 à Montpellier

L'international sud-coréen Kang-in Lee (d) devant le milieu de Montpellier Téji Savanier, le 17 mars 2024 à Montpellier

Pascal GUYOT - AFP

Puis, alors que le PSG avait concédé deux buts avant la mi-temps et vu le MHSC revenir à 2-2 dans un stade de la Mosson surchauffé, Kylian Mbappé a remis les pendules à l'heure d'une splendide frappe de l'extérieur de la surface (50e). Vitinha, précis de loin (14e), et Kang-in Lee, opportuniste et spontané (53e) ont d'ailleurs, eux aussi, fait preuve d'une certaine dextérité dans l'exercice pour marquer.

Mbappé a parachevé son chef d'oeuvre de match par une frappe imparable après avoir joliment contrôlé une passe en profondeur de Vitinha (63e), son 250e but avec le club de la capitale.

Radieux, le numéro 7 a pris le ballon dans les cages et l'a expédié en tribune avant de poser tel une statue devant les supporters parisiens, comme pour rappeler qu'il est indéboulonnable dans cette équipe.

"Mbappé a été exceptionnel, il faut qu'on en profite tant qu'on peut", a savouré Luis Enrique, avant de prévenir: "Quand on ne pourra plus profiter de lui il faudra hausser notre niveau".

Car la soirée n'a pas été parfaite pour Paris et alors que son quart de finale de Ligue des champions contre Barcelone approche en avril, Luis Enrique a du pain sur la planche.

Comme régulièrement cette saison, les Parisiens ont été erratiques défensivement, encaissant deux buts en fin de seconde mi-temps.

D'abord lorsque Danilo a échoué à couper un centre et l'a dévié au contraire vers une position idéale pour une reprise de la tête d'Arnaud Nordin (30). Le défenseur portugais, très solide depuis la blessure de Milan Skriniar, a aussi flanché sur sa passe en retrait mal appuyée vers Gianluigi Donnarumma, forcé de provoquer un penalty.

Le capitaine et coqueluche de Montpellier Téji Savanier s'est fait un plaisir de le transformer en pleine lucarne (45+2), malgré les longues protestations du portier et du capitaine Mbappé.

Mais pas de quoi perturber le PSG, qui a enfoncé les locaux en fin de match par une frappe en force de près (89e) du latéral Nuno Mendes, qui monte en puissance depuis son retour de blessure.

Par Baptiste BECQUART / Montpellier (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/