single.php

L1: Brest tient tête à Lille

Bousculé et mené par Lille, Brest a réussi à sauver un point précieux dans la course à l'Europe (1-1), dimanche, pour la 26e journée de Ligue 1.

LOIC VENANCE - AFP

Bousculé et mené par Lille, Brest a réussi à sauver un point précieux dans la course à l'Europe (1-1), dimanche, pour la 26e journée de Ligue 1.

Grâce à ce nul, Brest est assuré de passer la trêve internationale sur le podium de L1. Actuellement 2e avec 47 points, quatre de plus que Lille, 4e, ils pourraient cependant encore être dépassés en cas de victoire de Monaco (3e) qui reçoit Lorient dans l'après-midi.

Il a régné un fort parfum de Ligue des champions au Stade Francis-le-Blé et les deux clubs ont livré un très beau match de football, ouvert et engagé.

Lille, qui avait arraché un nul (2-2) au courage contre Rennes, après avoir été mené 2-0 et grâce à un doublé de David, la semaine dernière, fait du surplace, alors que le Losc a eu les opportunités pour l'emporter.

Bien plus en jambes après avoir fait tourner contre Sturm Graz, en Ligue Europa Conférence, jeudi, les Nordistes sont tombés sur un Marco Bizot presque intraitable, même s'ils ont mis fin à la série de cinq matches à domicile sans prendre de buts des Bretons.

Sur une frappe enveloppée (18e) de Hakon Arnar Haraldsson, sur deux tentatives d'Edon Zhegrova (31e, 56e), une frappe en angle fermé de David (71e) ou un coup-franc excentré tiré directement par Adam Ounas (89e), le portier néerlandais, appelé en sélection cette semaine, a confirmé qu'il faisait partie des tous meilleurs à son poste en Ligue 1.

- 15e but de David -

L'attaquant lillois Jonathan David a inscrit son 15e but de l'année 2024 contre Brest dimanche en Ligue 1

L'attaquant lillois Jonathan David a inscrit son 15e but de l'année 2024 contre Brest dimanche en Ligue 1

LOIC VENANCE - AFP

Pourtant, il n'a pas réussi à résister entièrement à la réussite insolente de David, le meilleur buteur du top 5 européen en 2024, qui a inscrit un très joli but à la 67e, d'une frappe masquée qui l'a pris à contre-pied (0-1), son 15e de l'année civile et le 15e en championnat cette saison.

Déjà battus à Lens (1-0) la semaine passée, malgré un match plein, Brest ne voulait surtout pas finir avec des regrets qu'il aurait forcément nourris en cas de défaite, notamment en raison du poteau trouvé par Romain Del Castillo à la 28e minute.

Et, comme un symbole, la délivrance est venue par celui qui est sans doute le plus généreux et le plus altruiste des Ty Zefs, l'attaquant uruguayen Martin Satriano.

Après deux tentatives non-cadrées (52e, 54e), il a bien suivi une balle piquée de Kamory Doumbia vers Steve Mounié pour récupérer le ballon trop mollement dégagé par la défense adverse et tromper Lucas Chevalier à sept mètres des buts (1-1, 80e).

Si les Finistériens ne dérogeront très certainement pas à la ligne de conduite qui leur interdit de parler d'Europe, leur prestation a encore montré qu'ils sont des candidats tout à fait légitimes, même à la C1.

Pour les Nordistes, en revanche, si prendre un point à ce Brest-là est tout sauf une mauvaise opération dans l'absolu, dans un haut de tableau très serré, le sentiment d'avoir laissé filer deux points dominera certainement.

AFP / Brest (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
07H
00H
23H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/