single.php

JO-2024: que le feu surgisse! La flamme olympique va être allumée à Olympie

A 100 jours ou presque de la cérémonie d'ouverture des JO, la flamme olympique va être allumée mardi sur le site antique d'Olympie, en Grèce, avant un vaste périple qui la mènera de l'Acropole jusqu'à Paris en passant notamment par la Polynésie française.

Aris MESSINIS - AFP

A 100 jours ou presque de la cérémonie d'ouverture des JO, la flamme olympique va être allumée mardi sur le site antique d'Olympie, en Grèce, avant un vaste périple qui la mènera de l'Acropole jusqu'à Paris en passant notamment par la Polynésie française.

Après deux éditions gâchées par les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, en 2020 et 2021, pour les JO de Tokyo et de Pékin, la cérémonie traditionnelle dans le berceau de l'olympisme retrouvera toutes ses couleurs avec un parterre d'officiels attendus.

Dans le sanctuaire d'Olympie, devant les ruines vieilles de 2.600 ans du temple d'Héra, la "grande prêtresse", vêtue d'un costume inspiré de l'Antiquité, doit procéder en milieu de journée à l'allumage de la flamme devant quelque 600 invités, dont le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach.

Ce rituel dans un tel endroit se fait "avec beaucoup d'humilité", a expliqué à l'AFP Nikos Aliagas, l'animateur de télévision et de radio franco-grec qui en sera l'hôte, à très exactement 101 jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Paris, organisés du 26 juillet au 11 août.

"Les symboles sont importants en Grèce. On est (...) dans l'universel car on porte quelque chose qui ne nous appartient pas, qui est un héritage", a-t-il ajouté, affirmant vouloir être "un intermédiaire" entre la Grèce et la France.

L'actrice grecque Mary Mina interprète le rôle de la "grande prêtresse" lors d'une répétition de l'allumage de la flamme olympique, le 15 avril 2024 à Olympie

Aris MESSINIS - AFP

L'ensemble du sanctuaire d'Olympie, ravagé au fil de l'histoire par les séismes et les inondations, était dédié à Zeus et les Jeux visaient à lui rendre hommage. Sur le site, une statue du "dieu des dieux", aujourd'hui disparue, était considérée comme l'une des sept merveilles du monde antique.

Comme tous les deux ans, la cérémonie se déroule près du stade où les jeunes athlètes de l'Antiquité disputèrent leurs premiers Jeux au VIIIe siècle avant Jésus-Christ. A l'époque, les femmes étaient interdites de participation, et le resteront jusqu'à l'abolition des Jeux antiques en 393 ap. J.-C.

A Paris, le président français Emmanuel Macron a lancé lundi le compte à rebours des JO en rassurant sur la sécurité autour de la cérémonie d'ouverture sur la Seine, tout en énonçant des solutions de repli, "limitée au Trocadéro" ou dans le Stade de France, en cas de menace terroriste.

- Laure Manaudou première relayeuse française -

A Olympie, le système d'allumage de la flamme passe par l'utilisation du soleil et d'un miroir cylindro-parabolique, un procédé déjà connu des Grecs anciens: les rayons du soleil qui se réfléchissent dans le récipient dégagent une chaleur intense permettant d'obtenir une flamme.

Les prévisions météorologiques annoncent un ciel nuageux mardi dans cette région occidentale de la péninsule du Péloponnèse (sud-ouest), mais même en cas de ciel capricieux ou, pire, de pluie, tout est prévu pour que le feu puisse surgir.

La "grande prêtresse", l'actrice grecque Mary Mina, pourra alors brandir la torche qui sera ensuite emmenée par le premier relayeur, Stefanos Ntouskos, champion olympique d’aviron aux JO de Tokyo.

La nageuse française Laure Manaudou qui avait décroché son premier titre olympique, sur 400 m nage libre, aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, lui succèdera et sera ainsi la première relayeuse française, a annoncé lundi le comité olympique grec.

La flamme va ensuite entamer un périple de 5.000 km à travers la Grèce durant 11 jours, de l'île de Corfou, en mer Ionienne, à celle de Santorin dans les Cyclades, au décor de carte postale célébrissime, en passant par Kastellorizo, au sud-est du pays.

Elle montera également le rocher de l'Acropole pour passer une nuit près du Parthénon.

Puis la flamme sera transmise aux organisateurs français le 26 avril dans le stade panathénaïque à Athènes, l'enceinte dans laquelle furent disputés les premiers Jeux olympiques de l'ère moderne en 1896.

Au Pirée, le grand port au sud d'Athènes, la flamme embarquera ensuite à bord du trois-mâts Belem pour débarquer, le 8 mai, à Marseille, dans le sud-est de la France.

Le symbole des JO traversera ensuite toute la France, passant par les Antilles et la Polynésie française, pour arriver à Paris le jour de la cérémonie d'ouverture, le 26 juillet.

La flamme qui brûlait durant toute la durée des Jeux dans l'Antiquité représentait l'idéal de paix et d'unité entre les peuples.

Par Yannick PASQUET / Olympie (Grèce) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/