single.php

"Je fais comme si c'était ma dernière année et je veux profiter de chaque instant", assure Nadal

La star du tennis Rafael Nadal a assuré lundi qu'il entendait "profiter de chaque instant" au cours de ce qui pourrait être la dernière année de sa carrière, à la veille de son retour sur les courts à Barcelone.

PAU BARRENA - AFP

La star du tennis Rafael Nadal a assuré lundi qu'il entendait "profiter de chaque instant" au cours de ce qui pourrait être la dernière année de sa carrière, à la veille de son retour sur les courts à Barcelone.

L'Espagnol de 37 ans, gêné par des blessures à répétition, affrontera mardi l'Italien Flavio Cobolli pour son premier match depuis plus de trois mois, dans un tournoi qu'il a remporté à douze reprises sur la route de Roland-Garros.

Le vainqueur de 22 titres du Grand Chelem, qui a manqué la quasi-totalité de la saison 2023, a assuré qu'il considérait comme "un cadeau" d'être de retour à Barcelone, où le court central porte déjà son nom.

"Aujourd'hui, je me sens suffisamment bien pour être sur le court demain. C'est très important. Cela signifie beaucoup pour moi de pouvoir jouer à nouveau à Barcelone, un endroit où j'ai connu des succès incroyables et où j'ai des souvenirs inoubliables", a-t-il déclaré en conférence de presse.

"Je fais comme si c'était ma dernière année et je veux profiter de chaque instant" a assuré Nadal, qui avait dû déclarer forfait pour plusieurs tournois majeurs, dont Monte-Carlo la semaine passée, après une blessure à la hanche à Brisbane en janvier.

"Le fait de ne pas pouvoir participer à Monte-Carlo m'a fait mal, mais heureusement les choses se sont améliorées", a estimé le Majorquin, qui s'est dit néanmoins "tout à fait réaliste" sur son niveau de jeu actuel.

Questionné sur le forfait de son compatriote Carlos Alcaraz, qu'il aurait pu affronter en demi-finale, "Rafa" a tout simplement répondu qu'il n'était pas "en capacité de penser aux demi-finales".

Très attendu pour son retour sur la terre battue catalane, Rafael Nadal pourrait tomber sur un gros morceau dès le deuxième tour en cas de victoire contre Cobolli, avec le 11e mondial Alex De Minaur, pour jauger son état réel avant un probable ultime Roland-Garros fin mai.

AFP / Barcelone (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/