single.php

Italie: l'AC Milan dépasse la Juventus, coups de tête et de folie à Lecce

L'AC Milan est le nouveau dauphin de l'Inter après sa victoire face à Empoli (1-0) et le nul de la Juventus contre l'Atalanta (2-2), dimanche lors de la 28e journée du Championnat d'Italie marquée par un coup de folie de l'entraîneur de Lecce sur un joueur de Vérone.

GABRIEL BOUYS - AFP

L'AC Milan est le nouveau dauphin de l'Inter après sa victoire face à Empoli (1-0) et le nul de la Juventus contre l'Atalanta (2-2), dimanche lors de la 28e journée du Championnat d'Italie marquée par un coup de folie de l'entraîneur de Lecce sur un joueur de Vérone.

Le Milan a délogé la Juventus Turin de la 2e place grâce à un but à la 40e minute sur un tir de Christian Pulisic, détourné par un défenseur d'Empoli dans son propre but.

Depuis le début de l'année 2024, l'équipe de Stefano Pioli ne produit pas un football toujours séduisant, mais a empoché 23 points lors de ses dix derniers matches de Serie A.

"On a fait le match qu'on devait faire. Cela n'a pas toujours été brillant, mais c'était un match sérieux qui nous a permis d'empocher trois points très importants", s'est réjoui l'entraîneur italien.

"Cette semaine est très importante pour notre saison, on la commence bien", a-t-il ajouté, en référence au huitième de finale retour de Ligue Europa jeudi contre le Slavia Prague (victoire de l'AC Milan 4-2 à l'aller à San Siro).

L'AC Milan totalise désormais 59 points, seize de moins que l'Inter Milan, victorieuse la veille à Bologne (1-0) et bien partie pour remporter son 20e titre de champion, mais un de plus que la Juventus, en plein doute.

Le milieu de la Juventus Weston McKennie face au milieu de l'Atalanta Teun Koopmeiners le 10 mars 2024 à Turin

Le milieu de la Juventus Weston McKennie face au milieu de l'Atalanta Teun Koopmeiners le 10 mars 2024 à Turin

MARCO BERTORELLO - AFP

- La Juve ne gagne plus -

La Juve n'arrive plus à gagner: face à l'Atalanta, elle pensait avoir fait le plus difficile en répondant à l'ouverture du score par Teun Koopmeiners (35e), en marquant deux fois en quatre minutes en seconde période.

Mais le buteur néerlandais, convoité par la Juve, a remis les deux équipes dos à dos en profitant d'une énième erreur défensive de l'équipe piémontaise.

Depuis le 27 janvier, la Juve n'a remporté qu'un match de championnat (3-2 contre Frosinone) et a concédé trois défaites et autant de nuls, soit six points engrangés seulement sur 21 possibles.

"On concède des buts trop facilement, mais on est toujours dans les temps pour atteindre notre objectif, se qualifier pour la C1", a souligné Massimiliano Allegri, dont l'avenir à la tête de la Juve est loin d'être assuré.

La Roma a arraché le point du nul (2-2) sur le terrain de la Fiorentina grâce à Houssem Aouar, auteur de son troisième but en Serie A, et, dans le temps additionnel, à Diego Llorente: elle reste cinquième après avoir empoché 19 points depuis l'arrivée de Daniele De Rossi en remplacement de Jose Mourinho.

L'attaquant de la Juventus Federico Chiesa lors du match entre son équipe et l'Atalanta le 10 mars 2024 à Turin

L'attaquant de la Juventus Federico Chiesa lors du match entre son équipe et l'Atalanta le 10 mars 2024 à Turin

MARCO BERTORELLO - AFP

Le Stade del Via del Mare de Lecce a été le théâtre d'un âpre duel entre mal classés, remporté 1 à 0 par Vérone.

Après le coup de sifflet final, des incidents ont éclaté dans la plus grande confusion avec des bousculades entre joueurs et encadrements des deux équipes.

- "Un contact physique" -

Alors que l'attaquant français Thomas Henry, très remonté, rejoignait le vestiaire, l'entraîneur de Lecce Roberto D'Aversa lui a asséné un coup de tête.

Le Français, qui semblait touché à la pommette droite, a ensuite été exclu par l'arbitre, tout comme l'entraîneur de Lecce.

"Je suis allé sur le terrain pour empêcher mes joueurs d'être exclus, car il y avait beaucoup de provocations de la part des joueurs de Vérone", a expliqué D'Aversa, en poste depuis juin 2023, à la chaîne Sky Sport.

Il a ensuite présenté ses excuses sur ses réseaux sociaux, tout en se défendant d'avoir donné un coup de tête à Henry: "C'était un contact physique, tête contre tête", a-t-il assuré.

Dans un communiqué, Lecce a "fermement condamné le geste de (son) entraîneur qui est contraire à nos principes et aux valeurs du sport".

Avec cette défaite, la quatrième lors de ses cinq derniers matches, Lecce a rétrogradé à la 15e place et ne compte plus qu'un point d'avance sur le 18e et premier relégable, Frosinone.

Vérone qui a enchaîné deux victoires pour la première fois depuis août, a bondi à la 13e place, mais ne compte que deux points d'avance sur la 18e place.

AFP / Rome (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
08H
05H
23H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/