single.php

Felipe Massa attaque la F1 en justice pour le titre mondial de 2008

L'ancien pilote de Formule 1 Felipe Massa, qui se considère comme le vainqueur moral du championnat du monde des pilotes en 2008 remporté par Lewis Hamilton, a porté plainte lundi contre la Haute cour de justice de Londres, a-t-on appris auprès de ses avocats.

EUGENE HOSHIKO - POOL/AFP/Archives

L'ancien pilote de Formule 1 Felipe Massa, qui se considère comme le vainqueur moral du championnat du monde des pilotes en 2008 remporté par Lewis Hamilton, a porté plainte lundi contre la Haute cour de justice de Londres, a-t-on appris auprès de ses avocats.

Aujourd'hui âgé de 42 ans, l'ex-pilote brésilien de Ferrari vise la Fédération internationale de l'automobile (FIA), l'ancien patron de la F1 Bernie Ecclestone et la société Formula One Management (FOM).

Le titre 2008, le premier des sept conquis par Hamilton, s'est joué dans un mouchoir de poche, le Brésilien finissant à un point seulement derrière le Britannique. Mais Massa estime qu'il a été lésé lors du Grand Prix de Singapour, 15e des 18 courses au programme cette année-là remportée par l'Espagnol Fernando Alonso (Renault).

Le Brésilien assure que pour favoriser la victoire d'Alonso, son écurie a ordonné à son deuxième pilote, Nelson Piquet Jr, de quitter délibérément la piste et de précipiter sa voiture contre un muret. Alonso, seulement 15e sur la grille de départ, venait de ravitailler au moment de l'accident et l'intervention de la voiture de sécurité lui a permis de remonter tous les autres pilotes qui repassaient à leur tour au stand.

L'arrêt de Massa, en tête de la course au moment de l'accident, avait en revanche tourné au cauchemar, le Brésilien repartant alors que le tuyau de ravitaillement d'essence était toujours accroché à sa monoplace.

Il avait échoué hors des points, à une lointaine 13e place, quand Hamilton, troisième, inscrivait des points précieux dans l'optique du titre.

Nelson Piquet Jr avait révélé la saison suivante qu'il avait délibérément accidenté sa voiture sur instruction de son écurie. Et Bernie Ecclestone, qui était alors le grand patron de la F1, a admis dans une interview l'an dernier que le classement du GP de Singapour n'aurait pas dû être validé et que le titre de champion du monde aurait dû être attribué au Brésilien.

"M. Massa cherche à obtenir des déclarations établissant que la FIA a enfreint sa règlementation en n'ouvrant pas rapidement une enquête sur l'accident de Nelson Piquet Junior lors du Grand Prix 2008 de Singapour et que si elle avait agi de manière adéquate, M. Massa aurait remporté le championnat du monde des pilotes cette année-là", explique le cabinet d'avocats brésiliens représentant Felipe Massa dans un communiqué.

"M. Massa demande aussi une indemnisation pour la perte financière significative entraînée par la défaillance de la FIA, dont M. Ecclestone et la FOM ont également été complices", ajoute-t-il.

D'après des médias, Massa réclamerait 80 millions de dollars de dommages et intérêts (73 millions d'euros) pour compenser le manque à gagner par rapport aux salaires et contrats commerciaux qu'un titre de champion du monde lui aurait valu.

AFP / Londres (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/