single.php

Coupe de France: le PSG prend sa revanche sur Nice et file en demi-finale

Le Paris Saint-Germain, emmené par Kylian Mbappé capitaine et buteur, s'est qualifié mercredi pour les demi-finales de la Coupe de France, qu'il n'a plus gagnée depuis 2021, en éliminant Nice (3-1), qui s'enfonce dans la crise.

FRANCK FIFE - AFP

Le Paris Saint-Germain, emmené par Kylian Mbappé capitaine et buteur, s'est qualifié mercredi pour les demi-finales de la Coupe de France, qu'il n'a plus gagnée depuis 2021, en éliminant Nice (3-1), qui s'enfonce dans la crise.

Le PSG n'a plus gagné la Coupe de France depuis 2021, et remporter de nouveau la compétition est un des objectifs clairement affichés cette saison par le club. Pour cela, il restera encore deux matches à gagner dont la demi-finale contre Rennes au Parc le 3 avril.

Sans réussir à maitriser la totalité de ses matches, Paris reste en course pour gagner toutes les compétitions, leader de Ligue 1 et qualifié également en quart de finale de Ligue des champions.

Les hommes de Luis Enrique, qui ont maîtrisé les trente premières minutes avant d'être plus brouillons les quinze suivantes, ont pris leur revanche sur les Aiglons.

En début de saison, les Niçois s'étaient imposés au Parc des princes (3-2), la dernière défaite du Paris SG en L1. Une revanche aussi en Coupe de France: en 2022 les Niçois avaient éliminé aux tirs au but le PSG en 8e de finale de la compétition.

Le Niçois Gaëtan Laborde buteur contre le PSG en Coupe de France, le 13 mars 2024 au Parc des Princes

Le Niçois Gaëtan Laborde buteur contre le PSG en Coupe de France, le 13 mars 2024 au Parc des Princes

FRANCK FIFE - AFP

Cette fois, les Azuréens n'ont pas résisté et enchainent ainsi leur 6e match sans victoire, la dernière victoire remonte au 8e de finale remporté contre Montpellier début février (4-1).

En début de match, les Parisiens n'ont rien laissé aux Niçois, complètement passifs, pendant les trente premières minutes. Ils ont mis le pied sur le ballon, ont tout contrôlé et ont parfaitement pressé quand les Aiglons le récupéraient.

C'est d'ailleurs grâce à une récupération de Warren Zaïre-Emery que Kylian Mbappé, titulaire sur le côté gauche et capitaine, a ouvert le score (1-0, 14e) après un superbe une-deux avec Fabian Ruiz.

Bien en jambes après avoir été laissé sur le banc dimanche contre Reims en L1, Mbappé, qui a inscrit son 7e but en Coupe de France cette saison en quatre matches, a touché le poteau (25e), tout proche du doublé. Le Portugais Gonçalo Ramos a manqué plusieurs fois devant le but (5e, 24e, 58e).

- Lucas Beraldo buteur -

A l'inverse de Fabian Ruiz (2-0, 33e), qui a parfaitement profité d'une grosse erreur du gardien niçois Marcin Bulka, passif à l'image de ses coéquipiers.

Tout semblait plier et puis Nice, inexistant jusque-là, s'est réveillé à mesure que Paris s'est éteint.

"Je pense que cela a été les meilleures 35 minutes que j'ai vues", a déclaré Luis Enrique après le match, car "on a créé beaucoup d'occasions et dominé parfaitement le match pendant cette période".

"Puis on encaisse le but de façon étrange juste après, nous sommes rentrés dans une période de doute et l'adversaire a repris confiance", a-t-il ajouté.

Le défenseur du PSG Lucas Beraldo marque contre Nice, le 13 mars 2024 au Parc des Princes

Le défenseur du PSG Lucas Beraldo marque contre Nice, le 13 mars 2024 au Parc des Princes

FRANCK FIFE - AFP

Trois minutes après le 2-0, les joueurs de Francesco Farioli, battus dans tous les compartiments du jeu à ce moment-là, sont revenus au score, après une percée de Jérémie Boga, que Warren Zaïre-Emery, latéral droit mercredi, n'a pas su stopper.

Dans la surface, Gaëtan Laborde a récupéré un ballon renvoyé et a ajusté Donnarumma (2-1, 37e). Les Niçois, métamorphosés par le but, ont aussi été tout proches d'égaliser (45+1, 55e).

A l'image du match nul dimanche contre Reims (2-2), la défense parisienne a été encore trop fébrile et trop facilement prise, en raison notamment du placement hybride de Warren Zaïre-Emery, qu'il n'a pas semblé totalement encore maitriser.

De l'autre côté, dans le couloir gauche, Nuno Mendes, qui revient d'une longue blessure, a montré toutes ses qualités offensives et sa vitesse.

"Je suis content, après 11 mois… Il faut continuer, je ne suis pas dans ma meilleure forme je pense, mais je reviens petit à petit", a expliqué le Portugais après le match.

Recadrés par Luis Enrique, toujours bavard dans sa zone technique, les Parisiens ont davantage maitrisé le jeu après la mi-temps. C'est sur corner qu'ils se sont donnés de l'air, grâce à Lucas Beraldo, seul au second poteau et qui a inscrit son premier but avec le PSG (3-1, 60e).

 

Par Alice LEFEBVRE / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/