single.php

C1 féminine: l'OL renverse en demi-finale le PSG en toute fin de match

Six minutes pour retourner la situation: mené de deux buts, l'OL féminin porté par le Groupama Stadium a renversé samedi en toute fin de match le PSG (3-2) en demi-finale aller de Ligue des champions.

Olivier CHASSIGNOLE - AFP

Six minutes pour retourner la situation: mené de deux buts, l'OL féminin porté par le Groupama Stadium a renversé samedi en toute fin de match le PSG (3-2) en demi-finale aller de Ligue des champions.

Alors que le PSG maitrisait tout et menait facilement grâce à un doublé de Marie-Antoinette Katoto, les joueuses de Jocelyn Prêcheur se sont effondrées en toute fin de match et en six minutes.

Cette septième confrontation entre les deux clubs rivaux en Ligue des champions (quatre qualifications ou victoires à deux pour l'OL) va marquer les esprits, et promet un match retour plein de suspense.

Samedi au Groupama Stadium à lyon, devant 35.000 personnes, dont l'actuelle patronne de l'OL Michelle Kang et l'ancien Jean-Michel Aulas, les Lyonnaises ont puni leurs meilleures ennemies, qui avaient tout bien fait - jusqu'aux dix dernières minutes.

La joueuse du PSG Sandy Baltimore (à gauche) et celle de Lyon Damaris Egurrola (à droite) lors de la demi-finale aller de Ligue des champions, au Groupama Stadium, le 20 avril 2024

La joueuse du PSG Sandy Baltimore (à gauche) et celle de Lyon Damaris Egurrola (à droite) lors de la demi-finale aller de Ligue des champions, au Groupama Stadium, le 20 avril 2024

Olivier CHASSIGNOLE - AFP

Sérieuses en défense jusque-là, et grâce à la gardienne française Constance Picaud, solide et qui a sauvé les siennes plusieurs fois (24e, 29e, 39e, 60e), elles se sont effondrées en six minutes.

A l'inverse, les Lyonnaises ont sonné la révolte d'abord grâce à l'ancienne parisienne Kadidiatou Diani à la suite d'une belle phase de jeu (2-1, 80e), avant que Melchie Dumornay égalise d'une frappe puissante (2-2, 84e) et qu'Amel Majri, tout juste rentrée, assomme le PSG (3-2, 86e).

- retour au Parc dimanche -

Avant de s'effondrer face à la rébellion lyonnaise et face à la pression du public, les Parisiennes avaient ouvert la marque grâce à Marie-Antoinette Katoto (43e).

L'attaquante du PSG Marie-Antoinette Katoto lors de la demi-finale aller de Ligue des champions contre Lyon, le 20 avril 2024 au Groupama Stadium

L'attaquante du PSG Marie-Antoinette Katoto lors de la demi-finale aller de Ligue des champions contre Lyon, le 20 avril 2024 au Groupama Stadium

Olivier CHASSIGNOLE - AFP

En jambes et efficace techniquement, notamment sur ses protections de balles dos au but, la star française "MAK" a doublé la mise au retour des vestiaires (48e).

Ce sont les 6e et 7e but en Ligue des champions cette saison de Katoto, qui revient en forme au parfait moment alors qu'elle avait reconnu fin mars "un gros contrecoup" physique à la suite de sa grave blessure au genou l'année dernière.

Comme un symbole, le PSG a sombré à la suite de la sortie de Katoto (74e), véritable leader jusque-là.

Les joueuses de l'OL féminin lors de la demi-finale aller de Ligue des champions contre le PSG, le 20 avril 2024 au Groupama Stadium

Les joueuses de l'OL féminin lors de la demi-finale aller de Ligue des champions contre le PSG, le 20 avril 2024 au Groupama Stadium

Olivier CHASSIGNOLE - AFP

Toujours en lice pour faire un triplé championnat, Coupe de France, Ligue des champions - comme leurs homologues masculins - les Parisiennes ont lâché face à l'expérience des Lyonnaises, huit fois championnes d'Europe et en tête actuellement de la D1 avant la play-off, mais privées de leurs leaders Eugénie Le Sommer et Ada Hegerberg, blessées.

La route de Bilbao pour la finale passe par le retour au Parc des princes dimanche prochain (16h).

Par Alice LEFEBVRE / Lyon (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/