single.php

Barrages NBA: Curry et les Warriors sortis par les Kings, LeBron James en play-offs

Les Golden State Warriors de Stephen Curry ont achevé une piteuse saison par une défaite éliminatoire en barrages sur le terrain des Sacramento Kings mardi (118-94), alors que les Los Angeles Lakers de LeBron James ont eux rejoint les play-offs.

EZRA SHAW - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Les Golden State Warriors de Stephen Curry ont achevé une piteuse saison par une défaite éliminatoire en barrages sur le terrain des Sacramento Kings mardi (118-94), alors que les Los Angeles Lakers de LeBron James ont eux rejoint les play-offs.

Mardi signait le début des barrages NBA, des oppositions sur un fil, en un match sec, entre quatre équipes de chaque conférence (classées de la 7e à 10e places à l'issue de la saison régulière) pour se disputer les deux derniers tickets pour les play-offs.

Le format introduit en 2021, sans pitié, a été fatal aux Golden State Warriors qui n'ont pu masquer en 48 minutes toutes leurs faiblesses actuelles. En grande difficulté, le champion 2022 a laissé l'impression d'une équipe sur le déclin, à l'issue d'une saison ratée et endeuillée.

Le héros vieillissant des "Dubs", Stephen Curry (36 ans), a été limité à 22 points (3 sur 7 à trois points), pesant peu face à Keegan Murray (32 points), De'Aaron Fox (24) et Domantas Sabonis (16 points, 12 rebonds).

Les Kings, revanchards après leur élimination par les Warriors au premier tour des play-offs l'an passé (4-3), ont gagné le droit de jouer le dernier ticket à l'Ouest pour les phases finales vendredi sur le parquet des Pelicans de la Nouvelle-Orléans, battus mardi par les Lakers (110-106).

- Objectif JO pour Curry -

Avec un collectif maladroit et hésitant, loin de ses quatre titres ces dix dernières années (2015, 2017, 2018 et 2022), Golden State a semblé payer mardi une saison noire, marquée par le décès mi-janvier de l'entraîneur-assistant Dejan Milojevic, lors d'un déplacement de l'équipe à Salt Lake City.

Les Warriors ont aussi subi l'absence pendant 20 matchs de Chris Paul entre janvier et février, pour une fracture de la main gauche, en plus des frasques de leur aboyeur Draymond Green, deux fois suspendu fin 2023 pour des actes violents sur les parquets.

Klay Thompson, pour son pire exercice statistique depuis 2012-2013, a également illustré les difficultés d'un groupe en bout de course dont les dernières recrues restent décevantes.

Keegan Murray (d.), l'ailier des Sacramento Kings, est victime d'une faute de Draymond Green (g.), l'ailier fort des Golden State Warriors, lors du match de Play-In entre les deux franchises NBA, le 16 avril 2024, à Sacramento (Californie)

Keegan Murray (d.), l'ailier des Sacramento Kings, est victime d'une faute de Draymond Green (g.), l'ailier fort des Golden State Warriors, lors du match de Play-In entre les deux franchises NBA, le 16 avril 2024, à Sacramento (Californie)

EZRA SHAW - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Thompson (34 ans) est en fin de contrat cet été alors que Green (34 ans) et Curry (36 ans) sont encore engagés pour deux ans dans une franchise qui a besoin de se renouveler. Curry aura ainsi tout le temps de préparer les Jeux olympiques de Paris (26 juillet - 11 août), où il est pressenti dans l'équipe américaine, dirigée par son entraîneur Steve Kerr.

"On a eu quelques bons moments, mais ils n'ont pas laissé d'espace à Steph (Curry), ils nous ont dominé physiquement, c'est une domination totale, ils le méritent totalement", a salué Kerr.

"Il est trop tôt pour parler du futur. On investit tellement dans une saison, tellement de choses arrivent, les émotions, les hauts et les bas dans ce business sont incroyables. On a gagné plusieurs titres avec des joueurs incroyables, on est de l'autre côté, on ne reste pas au sommet pour toujours. Ce qui doit arriver cet été on y pensera plus tard", a résumé le coach.

- Zion Williamson intenable -

LeBron James continue lui de prouver que l'âge n'est pas un écueil en NBA, avec sa victoire plus tôt face à la Nouvelle-Orléans (110-106). Le "King", âgé de 39 ans, s'est ainsi qualifié pour ses 17es play-offs en 21 saisons NBA, et affrontera dès samedi au premier tour le champion en titre Denver, qui avait balayé les Lakers l'an passé en finale à l'Ouest (4-0).

Mais LeBron James (23 points, 9 rebonds, 9 passes) et Anthony Davis (20 points, 15 rebonds) ont eu un mal fou à couper les ailes des Pelicans en Louisiane, notamment celles du bulldozer Zion Williamson (40 points et 11 rebonds).

Intenable, le N.1 de la draft 2019 a imposé sa puissance (1,98 m, 129 kg) des deux côtés du terrain, en défense sur Davis et James et en attaque, multipliant les courses au panier, dont une en secouant sévèrement "LBJ", qui a dû sortir quelques minutes, touché au bras gauche.

LeBron James (c.), l'ailier des Los Angeles Lakers, tire sous les yeux de Zion Williamson (d.), l'ailier fort des Pelicans de la Nouvelle-Orléans, pendant un match de play-in NBA, le 16 avril 2024, à la Nouvelle-Orléans

LeBron James (c.), l'ailier des Los Angeles Lakers, tire sous les yeux de Zion Williamson (d.), l'ailier fort des Pelicans de la Nouvelle-Orléans, pendant un match de play-in NBA, le 16 avril 2024, à la Nouvelle-Orléans

Jonathan Bachman - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Alors qu'il avait tout juste permis aux siens de revenir à hauteur dans un dernier quart-temps incandescent, Williamson (23 ans) a dû quitter la partie sur blessure à trois minutes du terme, jetant sa serviette de frustration en rejoignant les vestiaires. Touché à une jambe, il doit passer des examens, a indiqué son entraîneur.

Par Robin GREMMEL / Los Angeles (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/