single.php

XV de France: Le Garrec-Ramos, charnière royale

Nolann Le Garrec audacieux à la mêlée, Thomas Ramos alléchant à l'ouverture: porté par sa charnière inédite, le XV de France a retrouvé son allant offensif, dimanche au pays de Galles (45-24), lors de la 4e journée du Tournoi des six nations.

Adrian DENNIS - AFP

Nolann Le Garrec audacieux à la mêlée, Thomas Ramos alléchant à l'ouverture: porté par sa charnière inédite, le XV de France a retrouvé son allant offensif, dimanche au pays de Galles (45-24), lors de la 4e journée du Tournoi des six nations.

Dynamisés et libérés, les Bleus ont inscrit cinq essais à Cardiff, une première depuis le 6 octobre 2023, lors de l'écrasante victoire devant l'Italie (60-7) en phase de poules de la Coupe du monde. Dans le Tournoi, il faut même remonter au 18 mars 2023 et à une démonstration face à ces mêmes Gallois (41-28).

Ce festival offensif, les Bleus, qui ont en outre inscrit le plus grand nombre de points de leur histoire à Cardiff, le doivent en partie à cette charnière renouvelée et qui ne grince plus.

"On a gardé notre structure offensive et tout le monde a joué juste", s'est d'ailleurs félicité le sélectionneur Fabien Galthié.

En l'absence d'Antoine Dupont, occupé par la préparation des épreuves de rugby à VII des Jeux olympiques de Paris-2024, et de Romain Ntamack, blessé, les Bleus s'étaient d'abord tournés -sans grande réussite- vers le duo girondin composé de Matthieu Jalibert et Maxime Lucu.

Poussé par les circonstances, avec la blessure de Jalibert et la méforme de Lucu, le sélectionneur Fabien Galthié avait tenté un coup de poker en faisant glisser Ramos de l'arrière à l'ouverture et en offrant au jeune Le Garrec sa première titularisation. Avec succès.

Les prises d'initiatives de l'un, comme cette incroyable chistera à la demi-heure de jeu, et le jeu au pied de l'autre ont permis aux Bleus de retrouver des couleurs.

L'ouvreur du XV de France Thomas Ramos à la transformation face aux Gallois à Cardiff, le 10 mars 2024

L'ouvreur du XV de France Thomas Ramos à la transformation face aux Gallois à Cardiff, le 10 mars 2024

Adrian DENNIS - AFP

"J'ai pris beaucoup de plaisir", a justement assuré le Breton, dont l'association avec Ramos semble installée en attendant le retour de Dupont et Ntamack à l'automne.

- "Plaisir" -

"Thomas, c'est un grand joueur. C'est un plaisir de jouer avec ce genre de joueurs, il m'a mis beaucoup en confiance cette semaine. Il m'a beaucoup parlé, il m'a aussi engueulé pour que tout soit clair. J'étais très heureux, j'ai une bonne connexion rugbystique avec lui", a ajouté le jeune demi de mêlée, plein de culot et de confiance.

Même son de cloche du côté de l'ouvreur, qui vivait lui sa première cape en tant que N.10 après avoir pris le maillot de titulaire à l'arrière.

"Je suis content de mon match, j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer", a-t-il confié.

"Nolann a été élu homme du match, on est tous contents pour lui. Il a beaucoup d'envie, parfois un peu trop: il faut le canaliser. Il a su se remettre très vite dans son match après une première bêtise (dans les cinq premières minutes, NDLR)", a poursuivi Ramos.

Bilan: Le Garrec a fêté sa première titularisation, après trois premières sélections en sortie de banc, avec un essai (29e) et Ramos est devenu le nouveau recordman du nombre de transformations en équipe de France (63, deux plus que les légendes Christophe Lamaison et Frédéric Michalak).

Le demi de mêlée des Bleus Nolann Le Garrec face aux Gallois à Cardiff, le 10 mars 2024

Le demi de mêlée des Bleus Nolann Le Garrec face aux Gallois à Cardiff, le 10 mars 2024

Adrian DENNIS - AFP

De quoi voir venir d'autant que cette charnière a bénéficié de l'énorme travail des avants.

"La charnière dépend beaucoup de ce qui passe devant elle et après elle", a rappelé Galthié avant de détailler: "C'était un objectif: que notre N.9 et notre N.10 soient sur les pieds tout le temps, pas utilisés pour nettoyer les rucks."

Le message du sélectionneur a visiblement été entendu. "On a remis les choses à l'endroit. A commencer par les fondamentaux, avec des rucks propres pour faciliter le boulot des trois-quarts", a ainsi affirmé le talonneur Julien Marchand. Merci qui?

AFP / Cardiff (Royaume-Uni) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/