Rugby : les supporters prêts pour la finale du Top 14

La finale du Top 14 entre Castres et Montpellier se déroule aujourd'hui au Stade de France. Les supporters rejoignent Paris.

Top 14
Les joueurs de Castres à l'entraînement au Stade de France, le 23 juin 2022, veille de la finale du Top 14 contre Montpellier. (Anne-Christine POUJOULAT - AFP)

La Finale du Top 14, Castres contre Montpellier, va voir s'opposer deux écoles. Qu'en pensent les supporters des deux clubs ?

Finale du Top 14 : la moitié de la ville montée à Paris

Les supporters de rugby sont-ils prêts pour la finale du Top 14. Les Castrais ont-ils tous pu venir au stade de France ? "Pour l’instant, nous avons 40 bus et un train complet qui partent de Castres, explique Cyril Ricardo, supporter du Castres Olympique. Cela a été affrété cette semaine. Après, cela fait deux vendredis. Les gens sont obligés de poser leur journée pour venir supporter le Castres Olympique. La moitié de la ville est montée à Paris !"

"À Montpellier, on n'a encore jamais remporté le bouclier de Brennus. On est motivé !", réagit Marco Cova, fidèle supporter du MHR. On n'est pas loin de la dernière marche. Cela a été compliqué aussi pour les supporters de Montpellier de monter à Paris. Nous avons affrété un train. Après, c’est la débrouille, entre covoiturage et places de train. C’est un vendredi avant les vacances. C’était un peu compliqué de trouver des trains pour monter sur Paris aujourd’hui."

 

Finale du Top 14 : "Le premier rencontre le second"

Après le chaos de la finale de la Ligue des Champions, y a-t-il une petite angoisse avant le match ? "C’est plus la grève des RER qui pose souci pour s’y rendre. Ce qui s’est passé au stade de France, c’est malheureux, mais cela fait sourire dans le monde du rugby, réagit Cyril Ricardo. La semaine dernière, cela c’est très bien passé, tout le monde a fait la fête ensemble." Pour Marco, Cova, "il n'y a pas de grande inquiétude. Les métros vont fonctionner, on va prendre la ligne 12 et la 13 et partir dans l’après midi tranquillement depuis le centre de Paris. Ceux qui sont montés vont arriver au stade."

Qui part favori ? "Cela a été la question avec le Stade Toulousain. Au vu du classement, on part favori, estime Cyril Ricardo. Quand on voit l’expérience de Montpellier, on se dit qu’on est un peu derrière." Pour Marco Cova, "tout le monde rejette la place de favoris sur l’autre. Le premier rencontre le second, les équipes ne peuvent plus se cacher. On a deux équipes costaudes, aux fondamentaux clairs. Il n'y a pas de favori."

 

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”