single.php

Rugby : Bernard Laporte doit-il démissionner ?

À quelques mois de la Coupe du Monde en France, Bernard Laporte vient d'être condamné pour corruption. Doit-il céder la place ?

Coup de tonnerre : Bernard Laporte vient d’être condamné à deux ans de prison avec sursis, et deux ans d’interdiction de toute fonction en lien avec le rugby, pour corruption. Le fait de faire appel lui permettrait de conserver ses fonctions.

Bernard Laporte, "une exigence d'exemplarité"

À quelques mois de la Coupe du Monde qui se déroule en France, que se passe-t-il dans le monde du rugby ? La ministre des sports estime que Bernard Laporte ne peut plus assurer sa mission à la tête du rugby français. "C’est quand même un véritable séisme. C’est inédit", estime Florian Grill, qui fut candidat à la présidence de la Fédération Française de Rugby. "On n’a jamais vu un président de fédération condamné à deux ans de prison. C’est à des années lumière de ce que l’on vit dans le rugby amateur au quotidien.

Bernard Laporte fait appel, mais peut-il rester en place ? "Il y a une présomption d’innocence, et aussi un devoir d’exemplarité. Il a le droit de faire appel, de se défendre. J’appelle les 40 membres élus du comité directeur, qui normalement dirigent le rugby français, à démissionner pour permettre des élections anticipés, pour que les clubs prennent la parole. La justice a parlé, il faut que les clubs puissent parler. Il doit y avoir des élections anticipées."

 

"Une délégation de service public"

Florian Grill va-t-il se représenter ? "On a perdu la dernière fois de 13 clubs d’écart sur 1959. Nous portons un vrai projet constructif pour le projet. Je serai candidat à la prochaine élection, qu’elle soit en 2023 ou 2024. Notre enjeu prioritaire est de préserver la coupe du monde et de préserver notre équipe de France. Il faut retrouver de la sérénité dans tout cela, en retrouvant une certaine légitimité avec le vote des clubs. Que cette coupe du monde soit un succès pour le grand public et pour les clubs."

"J’essaie d’être constructif, tempère Florian Grill. Il y a des choses positives qui se font. Mais ce n’est pas parce qu’il y a des bonnes décisions qu’il faut accepter l’inacceptable. C’est inédit de voir un président de fédération condamné à deux ans de prison avec sursis. On ne peut pas faire et continuer comme si de rien n’était. Nous avons une mission éducative, une délégation de service public. Ce n’est pas anodin. Il y a des choses que l’on ne peut pas tolérer."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
09H
08H
07H
05H
02H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/