single.php

Angleterre - Fidji, le match d'une nation

Par Arnaud Rey

Ce soir à 21h00, vivez en direct sur Sud Radio, le match d'ouverture de la Coupe du monde de rugby entre l'Angleterre et les Fidji. Tout le peuple anglais sera devant son poste de télévision ou branché sur la radio nationale pour suivre le combat de leurs héros. Pour l'Angleterre, c'est le match qu'il ne faut pas rater mais les Fidji font figure d'outsider parfait pour troubler la fête dans le temple du rugby.

Thumbnail

Les supporters anglais par milliers aux alentours de Twickenham.

©SudRadio
Les supporters anglais par milliers aux alentours de Twickenham.

Tradition oblige, les supporters anglais sont au stade depuis l'heure du déjeuner, ça sent les grillades à plein nez, la bière coule à flot, les alentours de Twickenham grouillent de drapeau et de maillot floqués de la rose anglaise. C'est l'ambiance du rugby dans les rues de Londres ! Mais la Coupe du monde n'est pas encore lancée, c'est ce soir que tout démarre, déjà par la cérémonie d'ouverture, puis par ce duel entre le XV de la rose et les Fidji. Le match le plus important pour les Anglais car l'attente est énorme derrière eux. "Pour nos joueurs c’est le moment le plus important de leur vie. En plus de leur famille et de leurs amis, ils seront suivis par 15 millions de téléspectateurs potentiels. Ils ont vraiment conscience de cette attente et de cette excitation, c’est juste impossible de ne pas le voir. Cela me rappelle un peu les Jeux Olympiques, avec tout le pays derrière ses athlètes. Le soutien sera énorme, j’en suis convaincu" confie Graham Rowntree, l'entraîneur adjoint de l'Angleterre. Un soutien mais aussi une pression folle sur les épaules des hommes de Chris Robshaw, le capitaine anglais.

"Les Fidji sont bien plus organisés"

Akapuis Qera, le puissant capitaine fidjien lors du

© IAN MUIR / FIJI RUGBY
Akapuis Qera, le puissant capitaine fidjien lors du "Cibi"

Il est loin le temps où les Fidji étaient une équipe de second rang, capable d'un exploit, mais loin de faire trembler les nations majeures du rugby. Désormais, quinze joueurs sur les 31 sélectionnés par John McKee évoluent en Europe, pour les autres, ils y en a plusieurs en Super Rugby. On ne rigole plus côté fidjien, le troisième-ligne et capitaine Akapusi Qera, a confiance en ses hommes. "Nous avons les joueurs et le système de jeu pour les battre. Les gens disent que nous sommes dans "la poule de la mort" mais moi je dis que nous sommes dans une excellente poule". Le deuxième-ligne anglais, Geoff Parling, est conscient de l'équipe qui va se dresser devant eux. "Je crois qu’ils sont bien plus organisés que par le passé devant, ils ont bien progressé pendant ces deux dernières années. On a beaucoup parlé du numéro 5 Nakarawa, c’est un sacré joueur, il y en a d’autres qu’on connaît aussi car ils jouent en Premiership. Si on n’est pas dedans, ils seront une menace." Le décor est planté. Avec l'Australie et le Pays de Galles comme autres favoris, Fidjiens et Anglais ont tout intérêt à marquer des points dès ce soir pour espérer franchir le cap du premier tour. H-3 avant le coup d'envoi, enjoy the game tonight !

L'info en continu
00H
22H
20H
19H
16H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/