Taxis : une loi anti-UberPOP au 1er janvier

Le Gouvernement promet une loi anti-UberPOP à partir du 1er janvier.

Thumbnail

Pierre-Henri Brandé, porte-parole du ministère de l’Intérieur, interrogé sur Sud Radio ce lundi, a promis une loi anti-UberPOP à partir du 1er janvier prochain en France."La justice a déjà reconnu le caractère illégal d'UberPOP", réagit Pierre-Henri Brandé à la manifestation des taxis à Paris ce lundi, sur Sud Radio. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, joint par Gwendoline Sauzeau, rappelle "la décision du tribunal correctionnel d’octobre dernier, qui a condamné la société pour tromperie. La loi va entrer en vigueur au 1er janvier prochain, et elle prévoit des peines de prison et des amendes de 300 000 euros pour ceux qui mettent en relation des personnes qui ne sont ni VTC ni taxi", confirme Pierre-Henri Brandé."L’application UberPOP telle qu’elle est en service actuellement sera interdite à partir du 1er janvier prochain, avec de lourdes sanctions pour ceux qui ne respecteront pas la loi d’octobre 2014 qui va donc entrer en vigueur", martèle le porte-parole."Le Gouvernement a pris en compte les préoccupations des chauffeurs de taxi en faisant adopter cette loi dans des délais contraints. Elle sera appliquée, et les services de police et de gendarmerie seront particulièrement attentifs pour qu’elle soit respectée", termine Pierre-Henri Brandé.