Reprise des cours dans les collèges : entre anxiété et interrogations

Alors que les écoles primaires ont rouvert la semaine dernière, c'est aujourd'hui au tour des 6e et 5e des zones vertes de reprendre le chemin des salles de classes. Cela demande un dispositif particulier qui amène beaucoup de méfiance en cette période de crise sanitaire exceptionnelle. Recueil de témoignages entre anxiété et interrogations. 

Ce 18 mai, les cours reprennent pour les élèves de 6e et 5e dans les zones vertes. Une rentrée parsemée de doutes. © AFP

Un reportage de Stéphane Burgatt pour Sud Radio.

 

Le déconfinement qui a débuté il y a maintenant une semaine a vu la reprise des classes pour les écoles primaires. Aujourd'hui, ce sont les élèves de 6e et 5e dans les zones vertes qui reprennent le chemin des cours. Et c'est non sans inquiétude qu'est perçu cette reprise. En témoigne les mots d'Hinda de l'association les Minots de Saint Charles à Marseille.

"Beaucoup d'appréhension, chacun se demande ce que va faire l'autre. On s'appelle les uns les autres et on observe."

Et effectivement, les professeurs comme Laurent Tramoni du syndicat SNES s'attendent à recevoir très peu de collégiens ce matin.

"Une reprise à minima. Il y a très peu d'élèves qui vont revenir. On estime à environ 10 % le nombre d'élèves de 6e et 5e, ça nous interroge. C'est une rentrée en trompe l'oeil."

Car beaucoup de questions restent sans réponses, notamment sur l'usage des masques, observe Séverine Vernet membre du comité hygiène et sécurité.

"Chaque fois qu'on va enlever son masque, le toucher, normalement il ne faut pas le réutiliser. Comment vont faire les élèves ? Auront-ils suffisamment de masques ? Auront-ils une poche dédiée afin de ne pas contaminer le reste de leur matériel ? Il y a donc une série de problématiques."

C'est donc une vague de questions qui arrive avec cette reprise et à laquelle les membres de syndicats ne peuvent répondre pour le moment. L'avantage restant néanmoins le faible taux d'élèves dans les différents établissements qui devraient favoriser le respect des premières mesures mises en place.