Réouverture des salles : "C'est comme si j'ouvrais mon restaurant pour le premier jour !"

Les cafetiers et restaurateurs pourront à nouveau accueillir des clients en intérieur à partir du 9 juin, avec une jauge de 50% de la capacité d’accueil. Un soulagement pour tout le secteur, encore plus marqué pour ceux qui n’avaient pas pu lever le rideau il y a trois semaines, faute de terrasse adaptée. C’est le cas de Guillaume, gérant de la Vera Pizza Napoletana dans le 15ème arrondissement de Paris.

Les restaurants peuvent à nouveau accueillir des clients en intérieur, avec une jauge de 50% de la capacité d’accueil. © AFP

Reportage de Grace Leplat pour Sud Radio

 

"C'est comme si j'ouvrais mon restaurant pour le premier jour !"

"C'est comme si j'ouvrais mon restaurant pour le premier jour !" confie Guillaume, gérant de la Vera Pizza Napoletana dans le 15ème arrondissement de Paris. Ici pas d’odeur de pizza, le restaurant de Guillaume sent les produits détergents : "on a lavé les locaux de fond en comble et encore on a n'a pas fini, il y a tous les verres, les couverts, les tables explique-t-il. Sauf qu'en attendant, on travaille en 'à emporter', donc c'est un entre deux".

Depuis 9 mois, il ne fait que de l’emporté, impossible pour lui d’installer une terrasse, la rue est trop dangereuse. "Ça m'a beaucoup touché, beaucoup de gens sont venus exprès en 'à emporter' souvent pour nous soutenir souligne-t-il. Ils faisaient part de leur intention de revenir dès qu'on rouvrirait. Dans une situation comme on l'a vécue, on se rend compte à quel point le restaurant, quels que soient la cuisine et le type de service, fait partie de notre vie !" se réjouit-il.

 

"L'année de toute façon est ruinée, tout ce qu'on peut prendre, on prendra"

Alors pour la réouverture de sa salle, il veut faire les choses bien : "nouveau four, nouveau restaurant, pas de nouveau serveur annonce-t-il. On fait du neuf avec de l'ancien ! On est en train de faire imprimer le QR-code du menu plus celui de l'application TousAntiCovid, comme ça c'est pratique".

Au sol, des bandes rouges pour les distances sociales et à l’entrée, un écriteau mentionnant un maximum de 17 clients. C’est moitié moins qu’avant la crise : "l'année de toute façon est ruinée... assure Guillaume. Tout ce qu'on peut prendre, on prendra, mais on doit baisser la tête et on doit travailler maintenant. Pour que ça continue à se passer bien, il faut que tout le monde respecte les règles d'hygiène, comme ça on pourra rester ouverts cette fois-ci pour de bon !"

Guillaume est déjà complet pour le premier soir et il est d’autant plus ravi que le couvre-feu est étendu à 23h : il pourra donc faire deux services et accueillir deux fois plus de monde.

 

Autre assouplissement du 9 juin, les salles de sport :

"Perdre du bide" avec jauges réduites et gestes barrière : réouverture des salles de sport

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !