Rentrée étudiante : le coût des logements explose

Selon les chiffres d'une étude du site immobilier Le Partenaire.fr que vous dévoile Sud Radio, le coup des logements étudiants explosent pour cette rentrée. Reportage de Nicolas Bidard.

Thumbnail
La hausse des loyers est générale, et touche directement le portefeuille des étudiants.

La rentrée scolaire approche, et pour certains étudiants, le loyer va être encore plus élevé cette année ! Selon les chiffres d'une étude du site immobilier Le Partenaire.fr dévoilée par Sud Radio, le coup des logements étudiants explosent pour cette rentrée.

 

Près de 1.000 euros par mois à Paris

Vu le montant de ces loyers, certains étudiants n'ont pas les moyens de se les offrir et cherchent encore à se loger, à quelques semaines du début des cours. Selon les résultats de l’étude réalisée par le site immobilier Le Partenaire.fr, ils paieront en moyenne 586 euros à Marseille, 455 euros à Toulouse, 445 euros à Nice ou encore 947 euros à Paris. Un montant littéralement prohibitif.

Sur son ordinateur, Rachel persiste. Il reste dix jours à cette étudiante en Master 2 pour trouver un studio et ce n’est pas gagné : "chaque fois que je réponds à une annonce, et j’envoie en moyenne trois à quatre messages par jour, personne ne me répond. C’est vraiment la galère. Seule ma mère peut être la garante, et elle gagne 2.800 euros par mois, ce qui n’est pas suffisant pour être garant d’un appartement à Paris".

Pas de garant, pas de logement

Avoir un garant qui gagne suffisamment d’argent, Emmanuelle a aussi rencontré cet obstacle. Grâce à une connaissance, cette étudiante a tout de même fini par trouver un logement après deux mois de recherche. "Cela va me coûter environ 500 euros. Mais comme je touche les APL, cela devrait aller pour mon budget. C’est un gros stress de ne pas savoir où l’on va habiter, de devoir faire deux heures de transports matin et soir. Je suis soulagée !"

La hausse des loyers est générale, et touche directement le portefeuille des étudiants. Pour Mélanie Luce, présidente de l’Unef, la hausse constante de ces loyers étudiants pose problème : "cette année, l’augmentation du prix des logements est particulièrement élevée. C’est un frein important. Avoir un logement proche de son lieu d’étude est une condition essentielle pour réussir ses études".