Renaud Muselier : Les restaurateurs doivent pouvoir ouvrir "entre midi et deux"

Renaud Muselier, président LR de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et président des Régions de France, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 20 novembre 2020 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Renaud Muselier interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 20 novembre 2020 à 7h40.

Renaud Muselier : La crédibilité des médecins du Conseil scientifique "est considérablement atteinte"

La journée de promotions du Black Friday a été reportée au 4 décembre 2020, après les demandes répétées du gouvernement et l’acceptation de la part d’Amazon. Une décision visant à permettre aux petits commerces de rouvrir en amont de cette journée majeure pour la consommation. Pour Renaud Muselier, "c’est une belle victoire pour Bruno Le Maire" qui, selon l’élu, "pousse à la réouverture au plus vite des petits commerces".

Malgré cette annonce, le président des Régions de France espère avoir "un peu de perspectives" lors de la réunion qui doit se tenir ce vendredi 20 novembre 2020 avec le Premier ministre, "ce qui aujourd’hui n’est jamais le cas". Il souligne l’absence de "référence au Conseil scientifique" dans la conférence de presse d’Olivier Véran du jeudi 19 novembre 2020, "ce qui est pour moi une bonne nouvelle".

Le couac de communication sur les masques lors du Premier confinement a entaché la réputation des médecins qui composent le Conseil scientifique qui, par ailleurs, semble pencher pour un confinement jusqu’en février 2021. "Leur crédibilité est considérablement atteinte et je préfère qu’on n’en parle plus."

 

"Ce qui est important c’est d’arriver à dépister les endroits où le cluster est naissant"

Laurent Vauquiez, président de la région Rhône-Alpes, a annoncé une campagne de tests massive. Le président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur annonce, lui, que "nous allons le faire mais d’une façon un peu différente". Le bataillon des Marins-Pompiers de Marseille, explique l’élu, a mis en place "une technologie un peu particulière" qui permet de savoir "une semaine avant comment se propage le virus". La région va donc cartographier la région pour savoir "où il y a les clusters naissants" et grâce à la semaine d’avance donnée par la technologie, elle pourra lancer des campagnes de dépistage ciblées. "Nous engageons cette semaine avec l'ARS une campagne sur tous nos lycéens", précise-t-il.

Pour ce qui est de la campagne de dépistage massive, il rappelle qu’elle a des limites parce qu’il s’agit d’un "polaroïd d’un instant T", ce qui pose problème car il faudrait tester toute la population "le même jour". "Ce qui est important c’est d’arriver à dépister les endroits où le cluster est naissant. Nous le prenons en amont, ce qui nous donne la possibilité de gagner une semaine sur la maladie".

 

"Il faut vaincre cette espèce de doctrine sanitaire qui devient une tyrannie sanitaire"

Sur les petits commerces et ses attentes, Renaud Muselier explique qu’il "faut donner de l’espoir". "On est dans un tunnel, il n’y a pas de lumière au fond, on nous a piqué la frontale et on nous demande d’avancer à tâtons." Il rappelle également que "dans toutes les études internationales, toutes sans exceptions", les commerces n’ont pas été identifiés comme des lieux à risque.

Il explique que ce n’est pas "aux commerçants de se sacrifier et de rester fermés sachant que ce n’est pas chez eux que ça se contamine". "C’est une faute majeure". Pour lui, il faut vaincre "cette espèce de doctrine sanitaire qui devient une tyrannie sanitaire, pour avoir plus de bon sens dans les décisions".

 

"Je combats pour que les restaurateurs puissent ouvrir entre midi et deux"

"Je combats pour que les petits commerces puissent rouvrir, comme je combats pour que les restaurateurs puissent ouvrir entre midi et deux", déclare Renaud Muselier. "Le soir, c’est plus compliqué", concède-t-il.

L'élu "propose une méthodologie, on n'a aucune projection ni prospective ni vision pour le moment", déplore-t-il. Mais, pour lui, en respectant les gestes barrière, il n’y a pas de raisons que les restaurateurs ne puissent pas ouvrir, alors que le gouvernement ne semble pencher que pour une réouverture en 2021. "Vous avez des restaurants ouverts dans les entreprises, il pourrait y avoir des restaurants ouverts entre midi et deux du lundi au vendredi, ça permettra de vivre. Ils savent respecter les gestes barrières ! rappelle-t-il.

 

"Faites des fêtes de Noël à 6 à 8, et pas à 10, et faites deux-trois soirées de Noël, et coupez les familles en deux-trois"

Les fêtes de fin d’année s’annoncent chaotiques, le gouvernement n’ayant donné aucune information sur comment elles vont se dérouler. "Il y a des propositions à faire, notamment pour les familles", la famille étant un cluster de contamination connu. D'après Renaud Muselier, "il y a 3 modes essentiels de contamination sur le Covid : le Covid de la nuit, c'est-à-dire les restaurants,  les bars de nuit, les boîtes de nuit, qui sont la transmission essentielle. Il y a ceux de l'entreprise, qui ne sont pas immenses, et ceux de la famille, qui sont nombreux". "Faites des fêtes de Noël à 6 à 8, et pas à 10, et faites deux-trois soirées de Noël, et coupez les familles en deux-trois pour éviter tout risque de contamination", conseille-t-il.

 

"Le Pr Raoult gagnera tous ses procès, il a sauvé beaucoup de gens"

Renaud Muselier a écrit une lettre à Olivier Véran sur les vaccins. "Je demande qu'il se dépêche ! On constate qu'il y a 6 grands labos dans le monde qui sont en train de courir après le vaccin. En passant par l'Europe, on a pris du retard", assure-t-il.

Didier Raoult, poursuivi par l'Ordre des médecins et accusé de charlatanisme, se dit victime d'un complot. "Je soutiens à fond le Professeur Raoult ! confirme Renaud Muselier. C'est un grand professeur, de dimension internationale. Il gagnera partout ! annonce-t-il. Il a sauvé et soigné beaucoup de gens. Pour lui"il suscite énormément d'amitié ou d'inimitié, on perd la raison quand on parle de Raoult".

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !