"Quand un cas de rougeole est déclaré, c'est la course contre la montre"

Photo d'illustration ©FRED TANNEAU - AFP

Le Dr Annie Burbaud, de l'Agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine, explique qu'il est possible de se faire vacciner dans les trois jours après avoir été en contact avec un malade atteint de rougeole.

L’épidémie de rougeole s’étend en France, 913 cas ont été recensés depuis début novembre dont 500 cas nouveaux enregistrés sur le seul mois de février. C'est ce qu'indique ce mercredi la Direction générale de la santé.

Ces cas ont été observés dans 59 départements. L’épidémie avait été signalée à Bordeaux en novembre avant de se propager à la Nouvelle-Aquitaine puis aux autres régions.

En cause, le trop faible taux de vaccination, car près de 9 cas de rougeole sur 10 sont survenus chez des personnes qui n'étaient pas vaccinées.

La progression de cette épidémie est en tout cas suivie de très près par les autorités sanitaires, ce qu'explique le Docteur Annie Burbaud, médecin référent vaccination à l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle Aquitaine : "La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Tous les jours, nous recevons des déclarations de la part des professionnels de santé et nous allons enquêter auprès des cas. À chaque fois qu'un cas est déclaré, pour nous, c'est la course contre la montre car il faut qu'on identifie toutes les personnes qui ont été en contact avec ces malades. Il faut savoir aussi qu'une personne qui a été en contact avec un malade a la possibilité de se faire vacciner dans les 72 heures. Donc il y a toujours la possibilité de se faire vacciner."

Propos recueillis par Christophe Bernard pour Sud Radio

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio