Pollution autour de Fos-sur-Mer : "les industriels s'en foutent complètement !"

Il n’y a pas que près de Lubrizol à Rouen que les habitants s’inquiètent pour leur santé en vivant à proximité des sites Seveso. 14 riverains viennent d’assigner en justice les quatre plus gros industriels de Fos-sur-Mer. Une plainte pour trouble anormal du voisinage : les usines n’auraient pas respecté les seuils de pollution dans leurs rejets, avec des conséquences sur la santé des plus proches habitants. Lionel Maillet de Sud Radio est allé à leur rencontre.

14 riverains viennent d’assigner en justice les quatre plus gros industriels de Fos-sur-Mer. AFP

"La pollution générée par les industries autour de Fos-sur-Mer est considérable"

Dans le viseur de ces 14 riverains, on trouve les plus gros industriels de Fos-sur-Mer, parmi lesquels ArcelorMittal et les dépôts pétroliers. Ils ne seraient pas toujours dans la légalité quand il s’agit de respecter les normes de pollution, selon l’avocate Julie Andreu : "notamment Arcelor, pour les cinq dernières années, a eu 14 écarts à la réglementation, c'est-à-dire dépassement des seuils réglementaires, explique-t-elle au micro de Lionel Maillet de Sud Radio. Avec des arrêtés de mise en demeure, la pollution générée par les industries autour de Fos-sur-Mer est considérable" précise-t-elle.

 

Avec des répercutions sur la santé que ces habitants veulent faire reconnaître. Il y aurait deux fois plus de cancers dans cette zone, des aliments contaminés et des pathologies qui se multiplient. La justice doit nous reconnaître en tant que victimes, explique Daniel Moutet, président de l’association défense et protection du littoral du golfe de Fos-sur-Mer. "Des cancers, des diabètes vraiment importants, sur des jeunes enfants. Tous les enfants pratiquement ont de l'asthme ! Ce n'est pas normal. Je connais des gens qui sont partis et qui ne sont plus malades ! Il y a forcément quelque chose due à la pollution. On ne peux plus laisser faire, il faut qu'ils diminuent leur pollution véritablement et pas faire semblant comme ils font". 

 

 

"Quand on demande des résultats, le nombre de cancers dans notre région, il n'y en a pas !"

Raymond Lopez, qui se bat pour sa femme, atteinte d’une maladie cardiovasculaire, vit depuis 40 ans à côté du site de Esso raffinage : "les industriels s'en foutent complètement ! regrette-t-il. Je pense que nos gouvernants s'en foutent eux-aussi. On se fait taper dessus parce qu'on va faire une manifestation. Quand on demande des résultats, le nombre de cancers dans notre région, il n'y en a pas !"

Les riverains de Fos-sur-Mer espèrent que leur plainte débouchera sur un procès dans les prochains mois.

 

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !