Patrice Blanc : "Ni la France, ni l'Europe n'ont encore résolu ce problème de la pauvreté" 

Ni la France, ni l'Europe n'ont encore résolu ce problème de pauvreté" 

A l'occasion de la journée de l'Europe et à trois semaines des élections européennes du 26 mai, les Restos du Coeur appel à "un plan européen de lutte contre la pauvreté". Les explications de Patrice Blanc, président des Restos du Coeur, au micro de Cécile de Ménibus, dans la matinale de Sud Radio, ce jeudi 9 mai. 

Patrice Blanc : "il faut un plan européen " 

Patrice Blanc, président des Restos du Coeur, s'inquiète de l'avenir du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD), qui touche actuellement près de 16 millions de personnes en Europe et qui apporte une aide alimentaire et/une assistance matérielle de base aux personnes dans le besoin.  Or une proposition de la Commission européenne, intégrant le FEAD à un fonds social plus large, aurait selon lui pour effet de "diviser par deux ce fonds". Situation désastreuse pour le directeur de l'association. 

Le nouveau parlement européen va devoir voter le budget européen début 2020. C'est important que les candidats aux élections européennes s'intéressent dès maintenant à cette question. Il faut maintenant qu'on retrouve dans le débat cette question de la lutte contre la pauvreté en Europe.

" Les Restos du Coeur, mais aussi le Secours Populaire, La Croix-Rouge, les banques alimentaires ont besoin de ce budget européen " 

Aujourd'hui, on peut dire que ni la France, ni l'Europe n'ont encore résolu ce problème de pauvreté. Un peu moins de 40 millions de personnes sont dans une situation de grande pauvreté. C'est à dire la moitié de la population Française qui en Europe se retrouvent dans cette situation précaire. Ces personnes ont besoin notamment de l'aide alimentaire. Les Restos du Coeur, mais aussi le Secours Populaire, La Croix-Rouge, les banques alimentaires ont besoin de ce budget européen.

" La lutte contre le gaspillage alimentaire : la France est plutôt en avance !" 

Patrice Blanc souligne l'avancée du gouvernement concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire, il faut le dire, la France est plutôt en avance. Ce qui commence à être mis en place pour les enfants : la cantine à 1 euros, petits déjeuners gratuits .. tout ça c'est très bien. Après il faudra attendre plusieurs années pour voir les résultats. 

Les Resto du Coeur, qui distribuent chaque année 130 millions de repas pour les plus démunis, sont plus que jamais mobilisé. 

Les restos du coeur vivent essentiellement grâce à l'action des bénévoles et grâce aux dons des Français. La moitié des recettes du Restos du Coeur, sont des dons de Monsieur et Madame "tout le monde". C'est aussi l'occasion pour moi de les remercier

 

 

Les rubriques Sudradio