Ouragan Irma : un an après, le tourisme à Saint-Martin a-t-il repris ?

Ouragan Irma : un an après, le tourisme à Saint-Martin a-t-il repris ?
AFP

Il y a un an, l’ouragan Irma, le plus puissant jamais enregistré dans l’Atlantique, frappait les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Pour revenir sur cet évènement météorologique aux conséquences lourdes, Sud Radio recevait ce matin Patrice Seguin, président de l’association des hôteliers de l’île de Saint-Martin.

Un an après le passage de l’ouragan, où en est la reconstruction à Saint-Martin ? « En un an, il s’est passé beaucoup de choses. Un certain nombre de choses sont reconstruites depuis de nombreux mois et heureusement, on a retrouvé une vie normale, fait savoir Patrice Seguin. Après, si l’on parle du paysage touristique, bien sûr tout n’est pas reconstruit. A l’heure actuelle, nous sommes plus ou moins à 40 ou 50% de la reconstruction dans les produits touristiques. »

Quand est-ce que les Français et les Américains - qui apprécient particulièrement l’île - vont-ils pouvoir revenir à Saint-Martin ? « Dès cette saison, un certain nombre pourront revenir, assure le président de l’association des hôteliers de l’île. La saison commence au mois de décembre, puisque le climat est quasiment le même toute l’année. » Concernant la capacité d’hébergements, elle sera de 40%. « Pour autant, le produit touristique que sont les plages, vont être prêtes à accueillir les touristes », souligne-t-il.

L’une des difficultés pour Saint-Martin réside dans l’aide qui lui est accordée par l’État. « On a un point de difficulté là-dessus puisque la continuité territoriale n’était déjà pas totalement assurée lorsque Saint-Martin faisait partie de la Guadeloupe. Le fait d’être en statut de collectivité, peut-être n’est-ce pas totalement le bon statut ? C’est à nos dirigeants de le décider », fait savoir Patrice Seguin. « Dans la reconstruction, cela pose problème puisqu’il y a des compétences de l’Etat ou de la collectivité. Nous, qui sommes les opérateurs de ce territoire, nous sommes un peu entre les deux. »

Le Beach Hotel Marigot, établissement emblématique de l’île et propriété de Patrice Seguin, a eu plus de chance puisqu’il est resté debout lors du passage d’Irma. « On a eu des dégâts au niveau submersion du rez-de-chaussée et évidemment de sa toiture, rapporte son propriétaire. On a une construction extrêmement solide, donc le bâtiment est resté debout. Toutefois, l’hôtel n’est plus du tout organisé pour accueillir des touristes », explique Patrice Seguin tout en précisant que l’établissement est dans une phase de reconstruction majeure.

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio