Où les adolescents se droguent-ils le plus en France?

Une étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée jeudi permet de mesurer, à l’échelle régionale, les usages de cannabis, tabac, alcool et drogues illicites en 2017 par les adolescents de 17 ans en France. Elle met en lumière les contrastes de ces consommations dans les différentes régions françaises.

Thumbnail

La 9e étude Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense) a été menée par l’OFDT en mars 2017 auprès de plus de 46 000 adolescents de 17 ans. Selon les premiers résultats dévoilés en février, 39,1 % des jeunes interrogés affirmaient avoir déjà essayé le cannabis, soit le niveau de consommation le plus bas enregistré depuis 2000, et 7,2 % étaient des consommateurs réguliers (au moins dix fois par mois), un chiffre également en repli par rapport à la dernière étude de 2014. Lanalyse régionale, publiée ce jeudi, affine ces données et laisse apparaître « une opposition nord sud »

La part des jeunes âgés de 17 ans ayant déjà essayé le cannabis est supérieure à la moyenne nationale en Nouvelle Aquitaine (44,7 %), Occitane (43,5 %), Auvergne Rhône-Alpes (41,6 %) et Provence-Alpes-Côte-d’Azur (41,2 %). Seule la Corse (15 %) fait exception. À l’inverse, les Hauts-de-France, l’Ile-de-France, le Grand Est et le Centre Val de Loire présentent des taux d’expérimentation plus faibles, compris entre 33,1 et 36,3 %. Dans ce paysage, la Bretagne est la seule région du nord de la France , affichant un taux (44,7 %) similaire à ses homologues du sud. « On retrouve la même opposition nord sud pour les usagers réguliers » du cannabis. Alors, comment expliquer ce constat ? « Il n'y a pas d'explication ferme mais on peut émettre quelques hypothèses », fait valoir Olivier Le Nézet, coauteur de l'étude et il ajoute : « Par exemple, il est possible que la consommation soit plus élevée dans le Sud en raison des routes de trafic de la résine de cannabis qui partent depuis l'Espagne et qui irrigueraient plus facilement des régions comme l'Occitane ou la Nouvelle Aquitaine »