Martine Wonner : "il ne devrait pas y avoir d'hospitalisations pour cause de Covid-19"

Martine Wonner, députée Écologie, démocratie et solidarité et psychiatre, estime que les hospitalisations pour Covid-19 n'ont pas lieu d'être car cette maladie peut, selon elle, être traitée par la prise d'antibiotiques. Elle estime aussi que l'interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes est tout simplement une excuse pour limiter le droit de manifester.

Martine Wonner était l'invitée d'Arthur de Laborde le 25 août 2020.

Martine Wonner était l'invitée d'Arthur de Laborde le 25 août 2020 dans "Sud Radio Midi", à retrouver du lundi au vendredi à 12h10.

 

Plus on teste, plus on trouve

"Malheureusement, trop souvent dans les médias on entend parler d’une flambée de contaminations alors qu’il s’agit d’une augmentation du dénombrement de cas positifs. Et on peut s’en réjouir car de plus en plus de personnes ont la possibilité de se faire dépister. J’ai encore vérifié sur le site de Santé Publique France : il n’y a pas d’augmentation d’hospitalisations, et encore moins dans les services de réanimation. Arrêtons donc d’entretenir cette peur", a déclaré Martine Wonner.

"Rien qu’en donnant un antibiotique, on peut traiter le Covid-19"

"Toujours est-il qu’il faut continuer à être prudents. Mais être prudent ne veut pas dire continuer à faire peur. En tant que psychiatre je suis extrêmement préoccupée par la flambée de suicides, je suis inquiète de la santé psychique de nos concitoyens. Il faut peser le bénéfice-risque de toutes les mesures stratégiques qui sont en train d’être prises. Je pense qu’il faut absolument qu’on revienne là-dessus.

Je n’ai pas voté le plan de déconfinement. Et je continue à dire que la stratégie utilisée par le gouvernement n’est pas la bonne. Aujourd’hui il y a suffisamment d’études dans le monde, notamment françaises, qui nous démontrent l’intérêt de pouvoir traiter précocement les personnes symptomatiques. Rien qu’en donnant un antibiotique, on peut traiter le Covid-19. Il ne devrait pas y avoir ces hospitalisations, même si certaines personnes sont dépistées positives. Et de quoi parlons-nous ? Est-ce que ces personnes sont asymptomatiques ? Ont-elles des signes cliniques ? Il faut être prudents dans les messages envoyés à la population", a déclaré Martine Wonner.

"Imposer le port du masque partout et pour tout le monde n’a pas de sens"

Martine Wonner est également contre le port du masque. "Aujourd’hui, imposer le port du masque partout et pour tout le monde n’a pas de sens. Bien sûr, quand une personne est malade, il faut qu’elle porte un masque pour éviter de contaminer son entourage. Quand une personne est fragile, immunodépressive aussi, il faut qu’elle se protège. Pour autant, imposer le port du masque dans les entreprises ou les écoles n’a pas de sens sur le plan scientifique. Il y a sans doute même plus d’effets délétères puisque la sphère oro-buccale est porteuse de nombreuses bactéries. En revanche, il faut encourager le lavage des mains en permanence.

En Ariège je ressens la même chose qu’avant les Gilets jaunes : ça gronde. Et si la privation de libertés qui est prévue et sous-tendue par la stratégie gouvernementale est simplement pour limiter le droit fondamental de manifester, je pense qu’il faut que les citoyens se posent les bonnes questions", a estimé Martine Wonner.

 

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !