L'Université de Strasbourg sera fermée 15 jours supplémentaires pour économie d'énergie

Alors que les prix de l'énergie s'envole et les plans de sobriété énergétique se multiplient, certaines institutions comme l'université décident d'anticiper comme elles le peuvent un hiver rigoureux. 

Au lendemain d'un tollé général provoqué par un concours Instagram pour gagner 2 mois de repas gratuits, c'est une nouvelle polémique pour l'université strasbourgeoise. L'université à annoncé quinze jours de fermetures supplémentaires en hiver afin de faire des économies d'énergie. «Une troisième semaine de congés de Noël début janvier et une semaine complète de cours en distanciel en février» vont être mises en place a annoncé Michel Deneken, le président de l’université de Strasbourg. Il s'est adressé à ses étudiants à travers une vidéo postée sur Youtube.

La rentrée, initialement prévue le 3 janvier 2023, aura finalement lieu le 9 janvier, au terme d’une semaine de fermeture administrative, pour une semaine de vacances supplémentaire. Michel Deneken annonce aussi que le chauffage «sera allumé le plus tard possible» et une campagne de communication sera déployée «en faveur des éco-gestes pour une planète plus durable». 

Les syndicats étudiants digèrent mal

«Les fermetures administratives constituent une entorse au principe de continuité du service public», a dénoncé dans un communiqué le syndicat FSU. Les activités de recherche pourraient selon elle pâtir de ces mesures, avec un moindre accès aux laboratoires. La Fédération syndicale unitaire estime que ces mesures reviennent à un «télétravail imposé» pour certains personnels, et conduiront à faire peser sur les salariés «des frais de chauffage et d’électricité qui devraient être à la charge de l’employeur».