Les trottinettes électriques, un danger public ?

trottinettes
La loi Mobilité va-t-elle permettre de réglementer l’usage des trottinettes ? DR/Uber Jump

Peut-on dire que les trottinettes représentent un danger public ?
C’est le débat du jour avec Véronique Jacquier dans "Info vérité" sur Sud Radio le 5 Juin. Avec pour invités :
- Jérôme Coumet , maire du 13e arrondissement de Paris ;
- Laurianne Rossi, députée LREM des Hauts-de-Seine ;
- Pierre Chasseray, délégué général 40 millions d’automobilistes.
"Info Vérité" est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Encore un accident de trottinette à Paris : une pianiste a été renversée et s’inquiète de savoir si elle pourra se resservir de sa main blessée. Mais il n’y a pas qu’à Paris ! Ces nouveaux engins posent des problèmes dans toutes les grandes villes de France.

Le nombre d’accidents a bondi de 23%

"Elles sont dangereuses ; la trottinette tue, estime Véronique Jacquier. Cinq personnes sont décédées lors d’accidents en 2017. Et 284 personnes blessées. Ces chiffres datent d’avant la trottinette en libre-service, qui arrive sur les trottoirs en France en 2018." Depuis, le nombre d’accidents a bondi de 23%, entre traumatismes crâniens et fractures du poignet… Les victimes sont soit des piétons, soit des conducteurs de trottinette sans casque, qu’une voiture ou un scooter n’a pas vu arriver.

Le souci : ces nouveaux engins de locomotion sont silencieux et surgissent de partout. Les villes sont débordées : on en compterait plus de 15.000 à Paris. À Bordeaux, pour faire face, la mairie impose qu’il n’y ait pas plus de 100 trottinettes par opérateur. À Lyon, la vitesse des trottinettes est limitée dans les quartiers piétons. À Marseille, elles ont envahi les trottoirs, faute de pistes cyclables. "En plus d’être dangereuses en pratique, on peut les considérer comme des dangers publics, juge Véronique Jacquier. Elles ont pris possession de l’espace public sans respecter aucune règle."

Des cimetières de trottinettes

La loi Mobilité examinée à l’Assemblée Nationale va-t-elle permettre de réglementer l’usage des trottinettes ? En tout cas, "elles auront une existence juridique", souligne Véronique Jacquier. Une personne surprise en train de rouler sur un trottoir pourra ainsi écoper de 135 euros d’amende. "Mais le problème c’est le manque de civisme, de civilité, des conducteurs de trottinettes. Là encore, comme les opérateurs californiens qui se sont installés sur les trottoirs sans autorisation, ils occupent l’espace sans respecter le moindre code de la route."

Au début, il y a un an et demi, ces engins ont été tolérés, en tant que véhicules propres, écolos parce qu'électriques. Elles sont aussi pratiques pour les courts trajets et éviter les transports en commun surchargés, comme alternative à la voiture. Mais l’exaspération est en train de monter. Les trottinettes en libre-service ont en fait une durée de vie très limitée : seulement trois mois. "Quid de leur batterie ? L’engin est moins propre qu’il n’y paraît. On commence à voir fleurir sur les réseaux sociaux des cimetières de trottinettes !" La loi mobilité n'y changera pas grand chose ; elle régulera juste un peu un marché en pleine expansion. "Surtout, la loi ne peut rien contre la mentalité véhiculée par la trottinette : le capitalisme sauvage qui impose un modèle économique sans aucune concertation politique. Rien que pour cela les trottinettes sont un danger public."

"J’ai été alerté par les urgences des hôpitaux, entre bras cassés et traumatismes crâniens dûs aux accidents. L’Etat doit nous remettre de réguler ces difficultés, explique Jérôme Coumet, maire du 13e arrondissement de Paris. En mai dernier, il a d’ailleurs envoyé une centaine de trottinettes à la fourrière d’un seul coup. Sur les trottoirs on a le droit à ne pas se faire renverser. À Paris, il existe des pistes cyclables, sécurisés et suffisamment larges. Les trottinettes ont vocation à  y aller. Elles y sont tolérées, pas sur les trottoirs. La question des batteries et de leur entretien se pose également. C’est aussi un vrai fléau environnemental."


Cliquez ici pour écouter "Info Vérité" présentée par Véronique Jacquier

Retrouvez "Info Vérité" du lundi au vendredi avec Véronique Jacquier à 7h10 et 9h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio