Les fruits et légumes importés seraient-ils dangereux pour la santé ?

(image d'illustration)
PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les fruits et légumes importés pourraient être dangereux pour la santé selon le MODEF (Confédération Syndicale Agricole des Exploitants Familiaux). 

Les fruits et les légumes seraient-ils dangereux pour la santé ? C’est en tout cas ce qu’affirme le MODEF (Confédération Syndicale Agricole des Exploitants Familiaux) qui estime que les produits étrangers présenteraient des molécules interdites en France et qui nuiraient à la santé des consommateurs.  À travers un communiqué de presse, le syndicat interpelle Emmanuel Macron et son gouvernement en leur demandant des réponses quant aux dispositions qu’ils comptent prendre pour interdire carrément ces importations. Pour aller plus loin, le MODEF a déjà prévu une action de vente, afin d’informer les consommateurs, le mercredi 22 août à Paris.

Justement, lorsque l’on est un consommateur, comment s’assurer de la qualité des produits ? Le mieux est encore de s’en tenir aux étiquettes qui indiquent la provenance dudit fruit ou légume. Seulement, il arrive que cette traçabilité se perde en chemin… Difficile donc pour le consommateur de s’y retrouver, mais cela n’a pas l’air de déranger du moins pas Danielle "qui fait confiance" aux commerçants : "Tant pis pour le côté sain. Je ne suis pas malade, je n’ai jamais été malade à cause des fruits et légumes, et c’est ça le plus important". Pareil du côté de Ghislaine, même si elle tente de minimiser sa consommation de produits étrangers : "On voit des reportages, on voit des choses… On essaye de réduire du coup".

Et ces importations, sont elles aussi dangereuses que l’affirme le MODEF ? Christian Bert, président des grossistes de France, tient à relativiser leurs propos. Ces fruits et légumes étrangers, qui représentent 50 % de la consommation des Français, sont rigoureusement contrôlés selon lui : "Lorsque l’on fait 100 contrôles visant des résidus de matière active dans des produits, 97,7 % donnent des résultats positifs". En clair, les chiffres sont plutôt rassurants pour les Français qui pourtant consomment de moins en moins de fruits et légumes soit 350 grammes par habitant et par jour, un nombre inférieur au 400 grammes préconisé.

Propos recueillis par John Bourgeois. 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio