Jupe et RATP : la faute au communautarisme ?

Un chauffeur de la RATP à Paris aurait empêché l’accès de son bus à une jeune femme en jupe. Est-ce la faute du communautarisme ? C’est la question du jour avec Véronique Jacquier dans "Info vérité" sur Sud Radio le 7 mai 2019. Avec pour invité Michel Aubouin, ancien préfet, auteur du livre 40 ans dans les cités (Presses de la Cité). "Info Vérité" est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail

Faut-il minimiser les faits ou s’en inquiéter ? Un chauffeur de bus de la RATP aurait refusé de laisser monter à bord une jeune femme du fait de la longueur de sa jupe…

La montée de l'islamisme en France ?

Le chauffeur de bus reconnaît une faute de service. Il aurait dû ouvrir les portes de son véhicule et prendre en charge les deux jeunes femmes à 23 h, une heure tardive. Mais il nie avoir déclaré : "Tu n’as qu’à bien t’habiller", afin de justifier de démarrer sans les embarquer. Sur ce cas, la RATP reste très prudente. "Si les faits sont avérés, l’homme sera sanctionné", dit-elle en lançant un appel à témoin via Twitter. "Pour l’instant, pas de témoins et pas de dépôt de plainte de la part du père de la jeune fille, un écrivain algérien qui décrit, sur sa page Facebook, le chauffeur de bus comme un barbu islamiste", souligne Véronique Jacquier.

L’affaire n’est pas facile à démêler car les vidéos du bus ne sont pas exploitables. La police aurait dû saisir les bandes dans les 48 heures, la RATP ne les conservant étonnamment pas plus longtemps. Conséquence : il n’existe pas de preuve de ce refus d’accueillir dans un bus une jeune femme parce qu’elle portait une jupe. "Mais l’indignation est palpable. Certains membres des Républicains dénoncent la montée d’un islam politique en France." Quant à la RATP, elle est montrée du doigt car ce n’est pas la première fois qu’elle est confrontée à une telle affaire. "Un délégué CGT de l’entreprise a déclaré que le chauffeur, bel et bien barbu, a sans doute laissé les portes du bus fermées car les jeunes femmes lui avaient manqué de considération, rappelle Véronique Jacquier. C’est un peu tiré par les cheveux…".

Pourquoi la RATP ne réagit pas plus ?

Une enquête a donc été ouverte par la RATP, mais l’entreprise n’arrive pas à parler de communautarisme alors que l’on constate en son sein une multiplication des incidents liés à la religion musulmane depuis plusieurs années. En 2013, elle a ainsi dû mettre en place une charte de la laïcité. Des conducteurs de bus arrivaient en retard pour cause de prière ou refusaient de serrer la main à une femme. "La faute à l’entreprise qui a eu un recrutement discutable, estime Véronique Jacquier. Pour éviter les caillassages de bus dans certains quartiers, elle a employé des profils peu recommandables. Elle est maintenant beaucoup plus vigilante sur les embauches, mais le mal est fait. Elle ne peut pas être derrière ses 17.000 agents dont certains qui seraient fichés S !". On se souvient que la RATP a hébergé en son sein, pendant quinze mois, l’un des kamikazes du Bataclan. "On attend donc avec impatience les conclusions de l’enquête en espérant que la RATP soit capable de nommer le mal. C’est ainsi que l’on affronte vraiment le danger du communautarisme d’où qu’il vienne."

Michel Aubouin, ancien préfet, décrivait cette situation dans son livre 40 ans dans les cités. "Cela fait des années que la RATP rencontre ce genre de difficultés. On se demande pourquoi elle n’en a pas pris davantage la mesure. Je rappelle qu’une régie de transport, à Clermont-Ferrand, à obtenu un jugement en sa faveur pour avoir licencié un conducteur de bus pour exactement les mêmes raisons. La RATP serait avisée d’utiliser les moyens juridiques pour remettre un peu d’ordre dans son personnel. On peut prendre des mesures en droit, les inscrire dans le règlement intérieur. On recule devant une frange de l’islam politique qui met tout le monde en difficulté, y compris les musulmans eux-mêmes. Ce n’est pas seulement une question de religion mais aussi de civilité."

Cliquez ici pour écouter "Info Vérité" présentée par Véronique Jacquier

Retrouvez "Info Vérité" du lundi au vendredi avec Véronique Jacquier à 7h10 et 9h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici