Jean-Frédéric Poisson : des idées d'extrême droite ? "Si vous voulez, quelle importance ?"

Jean-Frédéric Poisson, président du Parti Chrétien Démocrate et ancien député, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 4 octobre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Jean-Frédéric Poisson, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 4 octobre à 7h40.

Jean-Frédéric Poisson : "il faut regarder avec attention cette islamisation qui est en train de gagner la France"

Concernant l'attaque au couteau à la préfecture de police jeudi 3 octobre à Paris : n'est-ce pas dangereux de tenir des discours aussi violents que celui tenu par Eric Zemmour le 28 septembre dernier ? "La question n'est pas de savoir si c'est dangereux, mais si c'est vrai ou pas ! répond Jean-Frédéric Poisson. Quand Éric Zemmour dit que l'immigration aggrave les problèmes de la France et l'islamisation aggrave les problèmes de l'immigration, j'ai tendance à considérer que c'est plutôt vrai et qu'effectivement, il faut regarder avec attention cette islamisation qui est en train de gagner la France petit à petit et qui légitime un certain nombre d'actes violents qui y sont liés".

Quand il parle de guerre d'extermination visant l'homme blanc, ça peut avoir un impact. "C'est une vieille tradition de la Grèce antique de tuer le messager de la mauvaise nouvelle plutôt que d'attaquer celui qui en est la cause ! Il ne faut pas s'empêcher de dire les choses telles qu'elles sont. Le vocabulaire guerrier, ce n'est pas nous qui le tenons ! Un certain nombre d'islamistes en veulent à notre pays et à nos concitoyens ; il faut dire qu'ils existent, il faut les dénoncer et il faut appeler tout le monde à sa responsabilité par rapport à ce phénomène".

 

"Ce qui m'intéresse, c'est pas d'où les gens viennent, c'est ce qu'ils sont prêts à faire pour le pays"

Que faut-il retirer de la Convention de la droite qui s'est tenue le 28 septembre dernier ? "Il est temps que les discussions que nous avons débouchent sur une organisation politique. La vertu de cette Convention, c'est qu'elle s'est tenue et qu'elle permet à des personnes d'horizons très différents de venir échanger sur des idées". Des idées d'extrême droite ? l'interroge Patrick Roger, "Si vous voulez, quelle importance ? Je ne sais pas très bien ce que c'est. J'attends qu'on m'en donne une définition, c'est comme 'populisme'. Il y a des mots qui traînent dans le paysage public et dont on a du mal à définir les contours. Moi ce qui m'intéresse, c'est pas d'où les gens viennent, c'est ce qu'ils sont prêts à faire pour le pays.

Il y a des intentions partagées, des nuances et des divergences, il faut les assumer. Il faut que tout cela s'incarne dans une organisation politique, un projet politique et un agenda commun, c'est ce qui manque aujourd'hui pour que tout ça soit organisé".

 

Reconnaissance des enfants nés de GPA à l'étranger : "ce n'est pas à nous de faire l'effort, c'est la responsabilité des parents"

"On ne peut pas considérer comme une bonne chose le fait de légaliser en France des actes qui seraient interdits dans notre droit mais commis à l'étranger, estime Jean-Frédéric Poisson. [Ces enfants] ont une nationalité qui n'est pas la nationalité française. Ça n'est pas à nous de tordre notre droit pour faire en sorte que des parents qui sont gênés par les décisions qu'ils ont prises eux-mêmes, puissent se retrouver dans le confort qu'ils recherchent. Ce n'est pas à nous de faire l'effort, c'est la responsabilité des parents. Qu'ils l'assument".

 

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !