single.php

"Je vous présente Valérie": Gabriel Attal fait du porte-à-porte pour les européennes

"Bonjour, c'est Gabriel Attal, vous pouvez nous ouvrir ?": le Premier ministre a participé samedi à une opération porte-à-porte à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, avec Valérie Hayer, tête de liste du camp présidentiel en mal de notoriété à moins de trois mois des élections européennes.

Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP

"Bonjour, c'est Gabriel Attal, vous pouvez nous ouvrir ?": le Premier ministre a participé samedi à une opération porte-à-porte à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, avec Valérie Hayer, tête de liste du camp présidentiel en mal de notoriété à moins de trois mois des élections européennes.

Dans un vaste immeuble de la cossue île Saint-Germain, l'accueil est bienveillant. Et les échanges cordiaux avec les habitants se concluent souvent par des demandes de selfies, volontiers acceptées.

L'exercice, dans cette circonscription des Hauts-de-Seine où Gabriel Attal avait été réélu député sans difficulté en 2022, donne aussi lieu à son lot de moments cocasses, comme quand ce père de famille ouvre la porte, déguisé en Père Fouras.

"Chérie, on a un problème", lance-t-il, quand il s'aperçoit que ce n'est pas un invité à l'anniversaire organisé dans l'appartement qui vient de sonner. Mais le chef du gouvernement, escorté d'une vingtaine de personnes, d'une caméra et de photographes.

A un autre étage, passé l'effet de surprise d'une habitante, la conversation s'engage autour de son chow-chow, un chien de la même race que celui de Gabriel Attal. "Il est trop beau", s'enthousiasme le Premier ministre, "vous le sortez combien de fois par jour ?".

Mais c'est surtout de politique qu'il est venu parler, avec ses tracts de campagne "Besoin d'Europe" à la main. "C'est très important d'aller voter le 9 juin, parce que c'est aussi l'avenir de l'Europe qui se joue", martèle-t-il à ses interlocuteurs.

Le Premier ministre Gabriel Attal lors d'un porte-à-porte avec Valérie Hayer, la cheffe de file Renaissance pour les européennes à Issy-les-Moulineaux, dans les Haust-de-Seine, le 23 mars 2024

Le Premier ministre Gabriel Attal lors d'un porte-à-porte avec Valérie Hayer, la cheffe de file Renaissance pour les européennes à Issy-les-Moulineaux, dans les Haust-de-Seine, le 23 mars 2024

Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP

"Je vous présente Valérie, qui est notre candidate aux européennes", répète-t-il à chacun, vantant les mérites d'un femme politique "authentique", qui a "les pieds sur terre". "C'est l'une des députés les plus puissantes du Parlement européen, même si elle n'est pas encore aussi connu au niveau national".

Valérie Hayer embraye: "Vous êtes bien au courant de la date des élections ?", tout en exhortant les militants locaux à mouiller la chemise pour cette "élection de mobilisation".

- Bientôt le programme -

En donnant de sa personne, Gabriel Attal veut donner l'exemple aux membres du gouvernement, priés par l'Elysée de s'investir activement dans la campagne de la majorité, créditée de moins de 20% dans les derniers sondages d'intentions de vote, loin derrière la liste du Rassemblement national (RN), à environ 30% dans les sondages.

"Je pense que vous devriez arrêter de tirer à boulets rouges sur le RN, c'est contre-productif", lance une habitante.

Le Premier ministre Gabriel Attal lors d'un porte-à-porte avec Valérie Hayer, la cheffe de file Renaissance pour les européennes à Issy-les-Moulineaux, dans les Haust-de-Seine, le 23 mars 2024

Le Premier ministre Gabriel Attal lors d'un porte-à-porte avec Valérie Hayer, la cheffe de file Renaissance pour les européennes à Issy-les-Moulineaux, dans les Haust-de-Seine, le 23 mars 2024

Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP

"J'entends", répond Gabriel Attal. "C'est parce que c'était le lancement de la campagne" et "qu'aujourd'hui ce qu'on voit partout en Europe, c'est que les partis populistes d'extrême droite progressent et donc il y a un vrai danger pour l'Europe".

"Mais c'est vrai que ce n'est pas suffisant, et on va aussi mettre en avant nos idées et notre programme", poursuit le Premier ministre.

"On est dans un temps où il faut expliquer aux Français" le "double discours" de l'extrême droite, renchérit Valérie Hayer. Mais "le programme va bientôt sortir, on y travaille", ajoute-t-elle, citant les "enjeux de réindustrialisation", de transition écologique ou encore de "pouvoir d'achat".

Le porte-à-porte se poursuit vers des maisons environnantes, mais il est vite écourté par une pluie battante. "Campagne pluvieuse, campagne victorieuse", lance le Premier ministre, avant de s'engouffrer dans sa voiture.

Par Cédric SIMON / Issy-les-Moulineaux (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/