single.php

Intempéries dans le Gard: reprise des recherches de deux enfants disparus

Les recherches pour retrouver deux enfants disparus se poursuivent mardi dans le Gard, suite aux violentes intempéries du week-end qui ont déjà causé la mort de cinq personnes dans le sud-est de la France.

CLEMENT MAHOUDEAU - AFP

Les recherches pour retrouver deux enfants disparus se poursuivent mardi dans le Gard, suite aux violentes intempéries du week-end qui ont déjà causé la mort de cinq personnes dans le sud-est de la France.

Les recherches, interrompues pendant la nuit, ont repris mardi vers 08H00, le long du Gardon en aval de Dions, un village de 500 habitants au nord de Nîmes.

Du côté des pompiers, le dispositif a été allégé: alors qu'ils étaient 120 lundi, ils sont 50 à pied d'oeuvre mardi, dont 25 sauveteurs aquatiques, assistés de chiens de "questage" (dressés pour retrouver des personnes sans avoir d'odeur de référence) et de trois drones, a expliqué à l'AFP un porte-parole des pompiers du Gard, le lieutenant-colonel Michel Cherbetian.

Les deux enfants recherchés, âgés de 4 et 13 ans, ont été emportés samedi soir vers 23H30 alors qu'ils étaient à bord de la voiture de leurs parents qui ont tenté de traverser un pont submersible sur le Gardon.

Le corps du père des deux enfants disparus -qui reste à formellement identifier- a très vraisemblablement été retrouvé lundi dans le Gardon, après la chute de leur voiture dans la rivière en crue. La mère des enfants, âgée de 40 ans, avait été sauvée avant que la voiture ne soit emportée.

Mardi, le niveau de l'eau est redescendu et le Gardon se rapproche de son lit habituel en cette période de l'année, ce qui permet "d'affiner les recherches" sur des zones qui étaient encore immergées lundi, a expliqué M. Cherbetian, selon qui des corps emportés par des rivières en crue peuvent être retrouvés plusieurs dizaines de kilomètres en aval, voire jamais.

Le bilan des intempéries dans le sud-est est monté à cinq morts avec la découverte lundi du corps d'un octogénaire dans le fleuve Hérault, à proximité de son véhicule inondé, à la hauteur de la commune de Pézenas.

Un pont submersible sous les eaux du Gardon, le 10 mars 2024 à Dions, dans le Gard

Un pont submersible sous les eaux du Gardon, le 10 mars 2024 à Dions, dans le Gard

CLEMENT MAHOUDEAU - AFP

Les quatre autres victimes, toutes dans le Gard, ont elles aussi été emportées avec leurs véhicules par les crues.

Un homme est également porté disparu depuis samedi dans le département voisin de l'Ardèche, dans le village de Saint-Martin-de-Valamas. Selon une source de la gendarmerie, il s'agirait du responsable d'une micro-centrale hydroélectrique parti contrôler son installation.

AFP / Montpellier (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/