Insalubrité dans les écoles de Marseille : "il y a des rats qui rentrent dans la cour"

Nouvel épisode dans la lutte contre l’insalubrité des écoles marseillaises : 445 écoles vont être passées au crible. Le conseil municipal fera connaître le 16 septembre les sociétés retenues pour réaliser un vaste audit dans les maternelles et primaires de la ville. En cas de grande insalubrité : faudra-t-il les rénover ou les détruire ? Réponse après cette consultation. Lionel Maillet de Sud Radio s'est rendu sur place.

Insalubrité dans les écoles marseillaises : 445 écoles seront passées au crible.

Reportage Sud Radio de Lionel Maillet

 

Dans l’école maternelle Pommier du 3ème arrondissement, on sait en tout cas qu’il faut agir le plus vite possible.

 

"Il y a des rats qui rentrent dans la cour"

Avec ses  350 élèves, l’école Pommier est l’une des plus grosses écoles maternelles des Bouches-du-Rhône, mais loin d’être la mieux lotie à en croire cette maman : "abominable ! Il y a des rats qui rentrent dans la cour, les préaux qui sont en train de s'écrouler, il n'y a pas de savon dans les toilettes, pas de papier, il n'y a aucun hygiène".

La toiture fuie, certaines classes prennent l'eau, la moisissure est partout poursuit Ahmed, qui a 2 enfants scolarisés ici : "cette moisissure s'imprègne sur les habits des enfants, sur leur peau, sur leurs cheveux, dans leurs affaires. Le rituel habituel de tous les parents est de mettre leurs affaires dehors sur le balcon pour ensuite être lavés".

 

 "Qu'ils ne viennent pas nous faire des beaux discours sur la laïcité, la liberté, et ne pas assurer la sécurité de nos enfants à l'intérieur de l'école"

Des conditions d’hygiène déplorable dans une école où la moitié des toilettes serait hors service. "Mon petit-fils a des allergies, on ne sais pas d'où ça provient !, s'insurge la grand-mère d'un élève. Il faut les sortir de là, faire des travaux". Pas non plus de plan d’évacuation pour les pompiers.

Enseignants et parents attendent des travaux depuis 10 ans. "On ne peut plus attendre ! Qu'ils ne viennent pas nous faire des beaux discours sur la laïcité, la liberté, et ne pas assurer la sécurité de nos enfants à l'intérieur de l'école ! C'est inadmissible !" Pour les parents d'élèves, l’audit lancé par la mairie va sûrement confirmer ce qu’on l’on sait déjà : il est grand temps d’agir.

"C'est inadmissible. Si on veut fabriquer des futurs voyous ou des futurs délinquants, c'est bien parti pour... Pour les dégouter de l'école, y'a pas mieux" - Un parent d'élève