Fêtes de Bayonne de nouveau annulées : "c’est un véritable crève-cœur"

Les Fêtes de Bayonne ont été annulées pour le deuxième été consécutif. Yves Ugalde, adjoint au maire de Bayonne (Pyrénées-Atlantique) à la Culture et à l’Événementiel, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 14 avril. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Les fêtes de Bayonne attirent chaque été près d'un million de personnes. (Daniel Velez - AFP)

"Impossible à organiser"

Emmanuel Macron organise le 15 avril une réunion avec quelques membres du gouvernement pour faire le point sur les perspectives de reprise et d’ouverture des services culturels. La ville de Bayonne, elle, vient déjà de décider d’annuler ce qui est l’un des plus grands événements festifs d’Europe, avec un million de personnes réunies pendant cinq jour fin juillet début août. "Nous avons collectivement pris la décision de cette annulation pour la seconde année consécutive des fêtes de Bayonne, explique Yves Ugalde, adjoint au maire de Bayonne (Pyrénées-Atlantique) à la culture et à l’événementiel, du fait des contraintes sanitaires et de l’impossibilité que nous aurions à organiser un rassemblement de ce niveau dans les rues de la ville."

"Il y a une incompatibilité entre l’esprit des fêtes, entre le partage, les rencontres, les embrassades, les chants et les danses, et ce que nous devons respecter en termes sanitaires, précise l’élu. Il a fallu se résoudre à annuler ces fêtes pour la deuxième année consécutive. C’est un véritable crève-cœur pour nous."

"Défendre la déambulation dans la ville"

Pourquoi avoir préféré anticiper plutôt qu’attendre de voir l’évolution de la situation au mois de juin ? "Je fréquente les rues de ma ville, je me suis dit qu’il s’agissait de dire la vérité le plus vite possible", confie Yves Ugalde. Malgré tout, l’été devrait-il être quand même un peu festif du côté de Bayonne ? "Si vous ne parlez pas de fête à Bayonne, cela devient problématique tout de suite."

"Mieux vaut éviter les vrais problèmes, les sortes de fêtes parallèles ou alternatives, juge l’adjoint au maire de Bayonne. Nous allons envoyer des signaux avec des propositions quasiment quotidiennes à compter du 14 juillet à début septembre, avec la possibilité pour nos groupes musicaux , nos « bandas », de circuler dans la ville. Ce que nous allons essayer de défendre, c’est la déambulation dans la ville, ne pas cristalliser les rassemblements ici ou là."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !