Fête de la musique : Covid, vous n'aurez pas notre liberté d'écouter nos artistes !

Finalement, la Fête de la musique aura bien lieu mais sous certaines conditions sanitaires. Événement désormais indissociable de l'arrivée des beaux jours, les Français nouent une relation particulière avec la musique, qui plus est au moment du confinement. Ils seront nombreux à célébrer les notes qui apaisent les tensions.

Cette année, il faudra oublier la proximité et les postures fixes, protocole sanitaire oblige. (Photo Ludovic Marin / AFP)

Un reportage de Clément Bargain pour Sud Radio.

 

La Fête de la musique sera tout sauf banale cette année. Public réduit, port du masque obligatoire, attroupement fixe interdit. Les protocoles sanitaires devraient donner une allure particulière à ce cru 2020. Cette musique qui nous a pourtant accompagné pendant toute la durée du confinement. Selon une étude Yougov pour le Crédit Mutuel, un Français sur sept a déclaré que la musique a grandement contribué à briser la monotonie du huis-clos, imposé par le coronavirus. Concert en live sur les réseaux sociaux, chansons caritatives ou tout simplement redécouverte des classiques : en ces temps troublés, la musique a été notre meilleur allié,

Pendant toute la durée du confinement, il n'y a pas eu jour sans que Maxime n'écoute de la musique.

"Ça m'a permis de décompresser, d'être bien, c'était génial, j'ai écouté de tout, du hip-hop, de la funk, du classique. J'ai aussi redécouvert les Quatre saisons de Vivaldi, ça, dès le matin, ça met la pêche ! C'était dur de rester confiné mais la musique adoucit les moeurs comme on dit".

Cette même musique, omniprésente pendant ce confinement, à la maison comme au balcon. Quelques notes seulement ont suffi à Catherine pour s'évader...

"À vingt heures au balcon, il y avait des voisins qui jouaient du saxophone, ça amplifiait les aplaudissements, c'était très bien"

Profiter des concerts au balcon, se replonger dans les classiques, mais aussi l'occasion de se mettre au goût du jour, comme pour Manon et sa fille Tilla qui n'ont pas hésité à pousser la chansonnette.

" - J'ai eu le temps de faire leur petite playlist, il y a Dance Monkey de Tones and I, on a même chanté du Angèle...

 - Tilla commence à entonner les paroles de "Ta reine" d'Angèle : "et tu voudrais qu'elle soit ta reine ce soir, même si deux reines, c'est pas trop accepté..."

Alors cette année, malgré les circonstances particulières, la Fête de la musique est plus importante que jamais. Chez Gladisse, il s'agira de mettre l'ambiance car "c'est le même jour que la Fête des Pères, alors il y aura de la musique, dès le dimanche matin, on mettra YouTube".

Mais si l'heure est à la joie, 63 % des Français s'inquiètent pour l'avenir de l'industrie musicale française, toujours selon l'étude YouGov pour le Crédit Mutuel.