Faut-il interdire les nitrites dans toute la charcuterie ?

Fabien Castanier, délégué général de la FICT (Fédération française des industriels charcutiers traiteurs transformateurs de viande), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 14 janvier. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Les nitrites donnent notamment sa couleur rose au jambon (Photo : Pixabay).

Le jambon cuit sera peut être bientôt gris et non rose. La raison : l’absence de nitrites, qui seraient peut-être bientôt interdits car accusés d’être cancérigènes, selon un rapport parlementaire réclamant leur interdiction.

 

"Autorisés dans tous les pays"

"Je parle au nom des 310 entreprises, des PME implantées dans les terroirs, précise Fabien Castanier, délégué général de la FICT (Fédération française des industriels charcutiers traiteurs transformateurs de viande). Les nitrites sont utilisés pour conserver les charcuteries, et recommandés par les autorités pour en assurer la sécurité. Ils sont autorisés dans tous les pays."

Selon lui, "ce rapport a été rédigé par trois parlementaires. Ils avaient déjà manifesté leur engagement pour la suppression des nitrites. Une proposition de loi a été déposée en décembre alors que ce rapport était finalisé début juin."

 

"Une proposition de loi retirée"

"Cette proposition de loi prévue pour être étudiée au Parlement le 28 janvier a été retirée de l’agenda parlementaire, souligne par ailleurs le délégué général de la FICT. C’est une décision de sagesse, l’Anses faisant des travaux pour voir s’il existe des nouvelles données, afin de voir s’il faut faire évoluer les recommandations officielles. Cette proposition de loi a du coup été retirée et décalée."

"On peut aussi se poser la question de l’impartialité de ce rapport, estime Fabien Castanier. Dedans, il n’est pas fait mention de témoignages clés, de personnalités auditionnées : l’Anses, la DGCCRF, la Direction générale de la santé…. Ce rapport ne propose par ailleurs aucune étude documentée sur le risque sanitaire, pour avoir un retrait généralisé des nitrates dans l’ensemble des charcuteries."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !