Exclusif Sud Radio - Des nouvelles mesures plutôt cautionnées, des Français "révoltés" ou "résignés"

Notre sondage IFOP-Fiducial pour Sud Radio et CNews atteste d'un ras-le-bol des Français face à la situation actuelle. Pour autant, les mesures semblent dans l'ensemble comprises et approuvées.

30,8 millions des Français étaient devant leur poste pour suivre l'allocution présidentielle mercredi. mais qu'en ont-ils pensé ? (Photo de Nicolas Tucat / AFP)

Face à la situation actuelle du pays, miné par le Covid-19, les Français se définissent de prime abord comme "résignés" (pour 45 % d'entre eux), ensuite, "révoltés" (32 %), et enfin seulement, 13 % d'entre eux disent "avoir confiance". Impossible d'éluder que seuls 1 % des sondés reconnaissent être "enthousiastes".

Ce sentiment de révolte semble croître à mesure des années puisqu'il grimpe proportionnellement à la pyramide des âges, touchant 24 % des 18-24 ans pour atteindre jusqu'à 38 % des retraités.

 

Une allocution "claire" mais pas nécessairement "convaincante"

Concernant l'intervention du président de la République, les avis sont mitigés. Deux tiers des Français l'ont trouvé"clair et compréhensible", seulement, une même proportion des sondés n'a pas trouvé Emmanuel Macron "convaincant". Autrement dit, le discours du chef de l'État a été perçu comme intelligible mais pas suffisamment moteur d'une dynamique fédératrice.

 

Des mesures bien acceptées par une grande partie des sondés

7 Français sur 10 approuvent la fermeture des écoles pour trois semaines en ce qui concerne les écoles et les collèges et un mois pour les lycées. Enfin, 6 Français sur 10 cautionnent l'extension des mesures de confinement sur tout le territoire plutôt que dans les départements en zone rouge.

 

*Enquête menée sur un échantillon représentatif de la pop. française majeure, de 1021 personnes, assurée par la méthode des quotas et sur la base d'un questionnaire auto-administré.